L’installation lumineuse interactive de SOFTlab utilise 100 panneaux miroirs qui tournent individuellement

Le studio de design basé à New York SOFTlab a été commandé par HP pour »le laboratoir » destiné à créer une expérience combinant de nombreuses installations sur mesure par divers artistes, organisée par «méta» au festival de musique panoramique à New York. 

Le projet du studio, nommé « volume », est un cube interactif de miroirs réactifs qui réorientent la lumière et le son pour spatialiser et réfléchir l’enthousiasme des festivaliers environnants. Les détails appariés de l’installation sont destinés à mettre au premier plan l’utilisation de la lumière et du son en tant qu’éléments de construction fondamentaux de l’espace.


L’installation reflète la lumière et le son dans un cube de miroirs tournants

L’installation de SOFTlab redessine la ligne entre ce qui est considéré éphémère dans le monde physique, car l’installation remixe l’espace et l’attitude des participants, tout en leur renvoyant empathie et exubérance. Le projet a été influencé par la capacité de la lumière et du son à former l’espace par la réflexion et leur dépendance à l’atmosphère. Bien que nous considérions souvent cet espace vide, l’air qui nous entoure est un matériau constitué de nombreuses particules. De petits changements dans ce volume de matériau transparent permettent à la lumière et au son de se déplacer dans l’espace. Les miroirs de l’installation représentent ces particules agissant en harmonie pour contester et améliorer ce que nous voyons.


L’installation reflète la lumière et le son dans un cube de miroirs tournants.

L’installation est faite d’une grille de 100 panneaux miroirs qui tournent chacun individuellement. Un ensemble de caméras survolent les personnes au fur et à mesure qu’elles se déplacent autour de l’installation. En utilisant une moyenne pondérée des différentes personnes en cours de suivi, les miroirs tournent pour faire face à la personne la plus proche. Les LED à adressage individuel le long des côtés des panneaux miroirs répondent au son ambiant dans l’espace autour de l’installation. Le « volume » est alimenté par un réseau de 7 stations de travail HP Z2 mini. Six d’entre elles analysent les informations de six caméras placées au-dessus de l’installation, tandis que la 7ème compile cette information, exécute l’interface qui contrôle l’installation et envoie les données aux lumières et aux moteurs qui conduisent les miroirs.


Les miroirs utilisent une moyenne pondérée des personnes suivies à partir d’en haut.


Les LED individuellement adressables sont intégrées de chaque côté du panneau miroir.


Les lumières sont programmées pour produire divers comportements lorsqu’elles sont activées par le son.

 

vidéo ©  SOFTlab


Chaque miroir et son support ont été fabriqués comme des éléments modulaires afin qu’ils puissent facilement être « branchés » dans la grille installée sur le sol.


Les réflexions des spectateurs sont mélangées avec la lumière et le son.


Des impulsions lumineuses et des animations à travers la grille donnent une réponse au son par une qualité spatiale


Les visiteurs se reflètent dans le volume des miroirs avec les lumières réactives.


Les réflexions des participants ont été multipliées en tranches verticales au fur et à mesure que les miroirs suivent leur mouvement.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s