Pour la préservation, les verriers étaient retenus dans la ville.

Pendant des siècles, le soufflage de verre vénitien était  mondialement connu. Au XIIIe siècle, le verre était devenu une exportation principale pour Venise. Tout le monde en voulait – et tout le monde voulait savoir comment il était fait.

Mais Venise avait l’intention de garder le processus secret.

En 1271, une loi interdit aux travailleurs étrangers de participer à l’industrie du verre, de façon telle que seuls les citoyens vénitiens connaissaient la technique. Et même cela ne suffisait pas.

Vingt ans plus tard, Venise exigeait que toute la production de verre se déplace vers les îles plus isolées de Murano. Bien que la raison invoquée ait été que les fours à soufflage de verre présentaient un risque d’incendie, la loi était presque certainement la protection des secrets commerciaux vénitiens, comme le démontre l’ordonnance suivante: en 1295, les souffleurs de verre vénitiens étaient interdits de voyager à l’étranger. Désobéir condamnaità la peine de mort.

La vidéo représente William Gudenrath, un souffleur de verre et un savant qui, après des années de recherche, a démontré comment les Vénitiens fabriquaient leur verre tant aimé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.