A travers l’amalgame de l’art, de la technologie et de l’imagination, et l’entrelacement délicat du nouveau etde l’historique, l’artiste Leo Caillard cherche à redécouvrir notre environnement social avec humour et sensibilité.

Ses « hipsters in stone » de la série 2012 ont fait parler sauvagement en « habillant » les nus classiques de la vaste collection de sculptures du Louvre avec des tenues modernes d’aujourd’hui. Maintenant, Caillard continue sa collection et ajoute des divinités plus bien habillées à la série.

Leo caillard

Les pantalons, les rayures et les chemises à carreaux transforment les personnages de pierre en personnages à la modeCaillard décrit : «Les statues, avec leurs tenues dépouillées, révèlent une grandeur de forme et d’équilibre. Mais qu’est-ce que les Grecs portaient lorsqu’ils ne posaient pas pour les sculpteurs ? L’apparence, dans toutes ses nombreuses nuances, présente son caractère. Le sens de l’habillement indique ses priorités, ses choix.
Hipster ou classique? De quelle tribu êtes-vous membre? Les hipsters en pierre présentent bien : une forme d’éloge du monde classique avec une touche moderne et contemporaine.

Leo caillard

Leo caillard

Leo caillard

Leo caillard

Leo caillard

Leo caillard

Leo caillard

Leo caillard

Leo caillard

 

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.