Les circuits de peinture donnent incroyablement envie, mais qu’en faites-vous? Voici une idée amusante.

On dirait quelque chose qui vient tout droit d’un livre d’activités pour enfants. Vous tracez avec un tube d’encre un labyrinthe de lignes, puis vous détachez les morceaux de papier perforé. Quelques minutes plus tard, vous n’avez pas seulement une œuvre d’art, vous avez une lampe de travail.

C’est le dernier kit de Bare Conductive, le fabricant de ce que la société baptise Electric Paint (Peinture Electrique). D’abord sorti en 2015, vous pouvez l’appliquer comme n’importe quelle peinture à base d’eau sur à peu près n’importe quel matériau. Mais une fois que vous le faites, les points noirs conduisent l’électricité. Cela signifie qu’ils peuvent fonctionner comme des fils, ou même des capteurs, pour n’importe quel projet de fabricant dont vous pourriez rêver.

La peinture est un succès depuis sa sortie originale, mais la question reste pour beaucoup de gens: Que pouvez-vous vraiment faire avec ce produit?

« D’après ce que nous avons vu, la plupart de nos clients sont enthousiastes à l’idée de la peinture conductrice, mais ont besoin d’un cadre dans lequel ils peuvent l’expérimenter, la tester et jouer avec », explique Matt Johnson, PDG.

C’est l’idée qui sous-tend le nouveau Electric Lamp Paint Kit de la société, qui est lancé aujourd’hui sur Kickstarter. À partir d’environ 36 $, c’est un jeu de papier et de peinture façon DIY qui vous permet de créer trois lampes complexes à partir de ces matériaux simples. On allume avec un tap sur de l’encre noire. Une autre est équipée d’un gradateur d’encre radial. Et la troisième s’allumera en réponse à la proximité de votre main.

Pour Bare Conductive, qui est actuellement en pourparlers avec des entreprises comme Ikea pour amener sa peinture dans le processus de fabrication de toutes sortes de produits connectés, une campagne de lancement pourrait ressembler à un pas en arrière. « Mais ce côté consommateur de l’entreprise est tout aussi important pour son avenir », insiste Johnson.

« En donnant aux gens l’occasion de fabriquer une lampe magique en papier, vous leur présentez la technologie d’une manière transparente, mais vous leur présentez aussi la capacité transformatrice d’appliquer l’interaction et l’intelligence à presque toutes les surfaces, tous les espaces et tous les matériaux « , explique M. Johnson. « Notre vision la plus importante est que notre technologie peut être incorporée dans les produits et les matériaux au point de fabrication, ce qui permet d’ajouter de l’intelligence à presque tout. »

Nous y parviendrons en maintenant notre approche communautaire, qui est une approche de développement radicalement différente de celle de nos autres collègues de l’électronique imprimée. Nous croyons que s’engager avec une communauté de développeurs est le meilleur moyen de découvrir la nature transformatrice de la technologie. »

C’est peut-être un point de vue un peu naïf. Ces lampes en papier, aussi charmantes qu’elles soient, sont encore des mondes à part de celui d’Ikea qui utilise, par exemple, une imprimante 3D pour projeter des encres conductrices dans le fond d’un dressing pour l’éclairer et le connectéer à Internet. Mais Bare Conductive est peut-être sur la bonne voie. Pour que son approche fonctionne, il doit combler le fossé entre le créateur et l’artisan intéressé. L’idée est d’amener tout le monde à s’intéresser à ces projets de rénovation gadget des intérieurs, Ikea ou d’autres, sont sans les meilleures marques pour les vendre.


Cela signifie oublier de vendre aux geeks et vendre des produits de base pour tous : des bougies parfumées intelligentes à des mobiles connectés pour une mini-serre intérieure. Une lampe en papier intelligente peut-elle réussir l’exploit de nous faire préférer d’acheter du matériel pour faire plutôt que du tou fait ? Ça vaut le coup d’essayer.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.