La Burner List : la plus simple et efficace des to-do lists

Qui ne déteste pas les to-do list ? Cocher les tâches terminées est bien, mais la lueur de l’accomplissement masque une vérité moins joyeuse: la plupart des choses à faire ne sont que des réactions aux priorités des autres, pas les siennes propres. Et peu importe le nombre de tâches qu’on termine, on n’a jamais fini – des tâches attendent toujours de prendre leur place. Les listes de choses à faire ne font que perpétuer le sentiment d' »inachèvement » qui anime la vie moderne.

Mais les listes de choses à faire ne sont pas toutes mauvaises. Les listes de choses à faire nous permettent de capturer des choses pour ne pas stresser au lieu de devoir tout retenir dans son cerveau. C’est « donner le bébé ». Les listes de choses à faire nous permettent de tout voir en un seul endroit, ça nous rassure. C’est un mal nécessaire.

Donc, même si on n’aime pas les listes de choses à faire, on a besoin d’en avoir une. Il y a un milliard d’applications et de méthodes à utiliser, ce n’est pas faute d’en avoir testé quelques unes. Sauf qu’en général, on finit par manquer de rigueur, de ne plus valider les taches, et de créer de nouvelles to-do à droite à gauche.

Mais il y a un nouveau système, putôt efficace et utile. Oui, un autre système de liste de choses à faire! Mais vous avez cliqué pour lire, alors peut-être en avez-vous besoin.

Ce système c’est la « Burner List »:

(ça n’ a rien à voir avec Burning Man).
Essentiellement, il s’agit d’une liste de choses à faire, simple et facile à faire, conçue pour se forcer à établir des priorités.

La Burner List n’est pas parfaite. Elle ne suivra pas tous les détails, et ne vous aidera pas à jongler avec un million de projets. Mais c’est exactement le but. La Burner List est volontairement limitée – et donc ciblée. Voici comment en faire une:

  1. Faites une liste à deux colonnes.
  2. Front Burner : Votre liste de priorités.
  3. Counter Space : Réservé à l’élargissement des priorités.
  4. Back Burner  : Votre deuxième projet le plus important.
  5. L’évier : Tout le reste va ici.

  6. FAIRE DEUX COLONNE
    Vous pouvez plier le papier et tracer une ligne au milieu ou simplement la tracer à l’œil. La précision n’est pas importante. Ce qui est important, c’est la métaphore que vous venez de créer: Gauche = burner (tache) prioritaire. Droite = burner (tache) secondaire.

  7. MISE EN PLACE DE VOTRE PROJET LE PLUS IMPORTANT SUR LE BURNER PRIORITAIRE
    Vous avez le droit d’avoir un seul et unique projet sur le burner prioritaire. Pas deux, pas trois, juste un. Dans le coin supérieur gauche, inscrivez le nom de votre projet le plus important et soulignez-le. Énumérez ensuite les tâches à faire pour ce projet principal – n’importe quelle tâche que vous pourrez faire au cours des prochains jours pour l’avancer.

  8. LAISSEZ DE L’ESPACE
    Laissez le reste de la première colonne vide. La burner list n’a pas pour but d’utiliser intégralement la surface du papier, mais bien de faire bon usage de votre temps et de votre énergie! L’espace vide vous permet d’ajouter des tâches supplémentaires pour le projet principal, mais, tout aussi important, l’espace visuel supplémentaire facilite la concentration sur les choses importantes.

  9. MISE EN PLACE DE VOTRE DEUXIÈME PROJET LE PLUS IMPORTANT SUR LE BURNER SECONDAIRE
    Dans le haut de la colonne de droite, écrivez le nom de votre deuxième projet le plus important et soulignez-le, puis écrivez en dessous les tâches associées.

  10. L’EVIER
    Enfin, vers le milieu de la colonne de droite, dressez la liste des tâches diverses que vous devez accomplir mais qui ne correspondent pas au projet 1 ou au projet 2. Peu importe s’ils font partie du projet 3 ou 4, ils sont jetés dans « l’évier » . Oui, cela va à l’encontre de tous les conseils en matière d’organisation et de productivité – mais en limitant l’espace et l’attention que vous accordez à d’autres choses, vous vous aiderez à bien utiliser votre temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.