Ce livre ne peut être lu que lorsque vous ajoutez de la chaleur aux pages

Le laboratoire Charles Nypels, basé aux Pays-Bas et faisant partie de la Jan van Eyck Academie – un institut pour les beaux-arts et le design – a créé une édition thermosensible du Fahrenheit 451 de Ray Bradbury. Développées en collaboration avec le collectif de graphisme Super Terrain, les pages réalisées en laboratoire sont recouvertes d’une couche de noir de suie sérigraphiée. Les mots ne sont révélés que lorsqu’une température élevée est appliquée.

Publié en 1953, Fahrenheit 451 par l’écrivain américain Ray Bradbury est situé dans une Amérique dystopienne, où les livres sont interdits et les pompiers sont obligés de brûler tout ce qui se trouve. Outre l’intrigue, cette nouvelle édition expérimentale puise son inspiration dans le slogan du livre, »Fahrenheit 451 – la température à laquelle le papier prend feu et brûle. »

Les créateurs ont partagé une vidéo sur Instagram montrant comment fonctionne la fiction ignifuge, et ont même mentionné dans les commentaires qu’ils ont l’intention de mettre le livre expérimental en production.

Jan van Eyck Academie: Website | Instagram | Facebook 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.