Cet artiste présente un trou noir immersif au musée d’art actuel à Beijing

L’artiste et codeur, Cao Yuxi, s’inspire des plus grands spectacles naturels du monde dans la dernière exposition ORIENS, une installation audiovisuelle qui projette le spectateur dans un trou noir au-delà de la perception humaine.

A l’aide d’une série de formes changeantes qui se déplacent vers une bande sonore de beats électroniques, le public est absorbé dans un trou noir atomique de dimension externe.L’installation couvre deux côtés du mur ainsi que le sol, dans l’intention de créer une interaction passive entre le spectateur et l’œuvre au centre du hall.


« ….en même temps que les Etats-Unis viennent de vivre une spectaculaire éclipse solaire totale « , s’excite l’artiste Cao Yuxi. L’installation retrace une histoire de la fascination humaine pour les grands espaces publics, du culte religieux et culturel – le culte néolithique de Stonehenge ou la formation romaine du symbole « genius loci » – et la réinvente en pensant à la recherche spatiale des temps modernes.


le titre de l’œuvre, qui se traduit par « perle orientale », conserve une signification fortement ambiguë. yuxi définit cette traduction comme une allusion à toutes les sphères et à leurs formes infinies.


« Il y a beaucoup de porteurs de vie, qu’ils soient immenses ou minuscules, ils se manifestent en cercle « , commente Yuxi. La terre, la lune ou une météorite, ils sont tous dans la forme qui est proche d’une sphère, comme les particules, les molécules, les atomes et les électrons. Des termes comme cercle, rond, sphérique et globe terrestre se connectent à l’infini et symbolisent le noyau de ce qui constitue notre existenc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.