Cette artiste culinaire crée des pâtes de couleur arc-en-ciel en utilisant tous les ingrédients naturels

Linda Miller Nicholson (aka @saltyseattle) a la réputation de produire des aliments d’avant-garde. Baptisée « Lady Gaga of Food » par Cooking Channel, ses pâtes maison colorées existent dans une étonnante gamme de couleurs, de formes et de motifs arc-en-ciel.

Inspiré par les motifs et les teintes de la nature, Nicholson voit les pâtes presque comme des motifs textiles. Sa collection comestible se caractérise par une répétition de motifs tels que des rayures, des pois et des étoiles. Certaines créations de pâtes sont même inspirées par des motifs visuels que l’on retrouve dans ses propres vêtements, comme une paire de chaussures bleues qu’elle a reçues en cadeau de la fête des Mères.

View this post on Instagram

It seems trite to post pasta pictures when (among other injustices) floods wreak havoc in Sierra Leone, Nigeria, Congo, India, & Houston, & fires burn forests in BC, Oregon, Montana, & Washington (currently there is a layer of ash settling on my window sills & my child is coughing & out of breath from smoke inhalation). It's hard to know where to put the bandaid when wounds keep sprouting up everywhere. On the other hand, without art, joy, & celebrating gorgeous moments, the big, insurmountable horrors seem exponentially more difficult to keep in check. So I'm sharing a bit of beauty, even if it's only in black & white. Let's all try & make someone's day a little brighter, & let's not accept this as the new normal. Be mindful of your impact, donate if you can, keep your carbon footprint to a minimum, vote with future generations in mind & heart, smile, laugh, stay woke, & in short, care. As a global society, we are better than what 2017 has brought so far. It's time to prove it.

A post shared by Linda Miller Nicholson (@saltyseattle) on

Nicholson va encore plus loin dans la comparaison des pâtes textiles en portant ses feuilles de pâtes crues comme foulards ou ensemble complet – et elles sont vraiment superbes! Dans un plan d’Instagram en particulier, portant un série de pâtes et une jupe, elle dit « [c’est] dingue de penser que cette jupe et ce haut sont faits de farine, d’oeufs, de persil et de curcuma – rien d’autre. »

Nicholson a appris à fabriquer ses propres pâtes à l’âge de quatre ans et, adulte, elle a passé quelques années à Turin, en Italie, où elle a appris à perfectionner son art et suivit le muovement Slow Food. En tant que mère, elle se débattit avec le problème commun d’essayer d’amener son fils, Bentley, à manger des légumes, et décida donc de les déguiser en pâtes. Évitant complètement les couleurs artificielles, elle a commencé à faire de la pâte à pâtes vertes avec des légumes feuilles. Depuis, elle a expérimenté avec différentes pâtes colorées en utilisant d’autres ingrédients naturels, tels que des herbes et divers super aliments.

View this post on Instagram

How I roll. #garganelli

A post shared by Linda Miller Nicholson (@saltyseattle) on

Les résultats éclatants n’ont pas seulement aidé à préparer des repas sains et amusants, mais ils ont même encouragé la petite Bentley à fabriquer ses propres pâtes.

Vous pouvez vous tenir au courant de l’incroyable art des pâtes de Nicholson grâce à Instagram.

Linda Miller Nicholson, artiste culinaire, fabrique des pâtes aux couleurs arc-en-ciel et aux motifs étonnants.

View this post on Instagram

🌈 fusilli + true confession time. Do you ever get into a creative rut so deep you feel like you might not come out of it? I had about a monthlong spell where every idea fell flat, I lacked motivation to practice my craft, I let the trolls get me down, & frankly, I began to wonder if I would ever create & innovate again. I didn't tell anyone because I had to go through the work motions anyway, & I was afraid that by giving it voice, other people would doubt me as much as I doubted myself. Luckily, the spell broke about a week ago & I'm riding the buoyant high of too many ideas & not enough time to execute them. This is my favorite place to exist, even if it's stressful for other reasons. I'm sure we all have felt that sense of worthlessness, fear, or ordinariness, so why is it so hard to talk about when we're actually in it? Wouldn't sharing those feelings help us move past it faster? What do YOU do to get back on track when you're A-game turns F-lame? The world would be a more compassionate place if we were all more candid about admitting to internal rough patches, & that starts with being honest with ourselves.

A post shared by Linda Miller Nicholson (@saltyseattle) on

1 commentaire sur “Cette artiste culinaire crée des pâtes de couleur arc-en-ciel en utilisant tous les ingrédients naturels”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.