Beheld est une nouvelle start-up qui vous permet de vous numériser, vous envoyer et vous imprimer vous-mêmes

Kat Kinkead et Peter Weijmarshausen se sont rencontrés dans leur ancienne entreprise Shapeways. Weijmarshausen a récemment quitté son poste de PDG et cherchait quelque chose de cool à faire lorsque Kinkead et lui se sont rendu compte que l’application la plus populaire de la numérisation et de l’impression 3D était pour les figurines 3D. Ces minuscules représentations en forme de figurines d’action étaient des sujets imprimés extrêmement populaires chez Shapeways, mais ils étaient notoirement difficiles à capturer et à imprimer.

Aujourd’hui, grâce aux améliorations apportées à la numérisation, à l’impression couleur et aux logiciels, ils sont étonnamment faciles. Ainsi naquit Beheld.

Kinkead, le PDG, est titulaire d’une maîtrise en design industriel et a travaillé dans l’industrie de l‘impression 3D pendant 6 mois. Elle a participé à la création de procédures d’impression 3D pour des marques comme Michael Kors et ils ont fondé Beheld en Janvier 2017. Ils ont réussi à lever des fonds de business angels.

Le système est simple: vous saisissez un scanner de la taille d’une cabine et vous posez. Le scanner prend plusieurs photos de votre corps en 360 degrés et les rassemble ensemble, créant ainsi un modèle 3D que vous pouvez partager gratuitement avec vos amis. Si vous voulez vous imprimer vous-même, cependant, cela vous coûtera environ 40 $.

« Ce qui nous distingue des autres acteurs de l’industrie, c’est que nous faisons de la numérisation 3D une expérience unique « , a déclaré Kinkead. Nous prenons les composants qui existent déjà et nous les assemblons soigneusement pour créer une expérience réellement amusante et mémorable pour les consommateurs tout en créant une expérience clé en main pour les entreprises. Nous plaçons les scanners dans un environnement qui les rend accessibles à tout le monde. »

La vision est d’avoir des kiosques de numérisation 3D dans les centres commerciaux et autres endroits très fréquentés. Un peu comme les photomatons en somme…

« Il n’était pas difficile de convaincre les utilisateurs qu’ils voulaient se scanner eux-mêmes. Pas plus qu’ils n’était pas difficile de les convaincre de payer quelques dollars pour une impression 3D. »

« Une fois que l’idée m’est venue à l’esprit qu’ils pourraient eux-mêmes être imprimés en 3D, c’est à ce moment-là que je verrais la véritable excitation chez les gens. Qu’il s’agisse simplement d’avoir une impression 3D d’eux-mêmes ou d’utiliser un scan 3D de leur corps pour fabriquer des articles qui ont été personnalisés pour les adapter parfaitement – c’est à ce moment-là que les vraies étincelles s’envoleront « , a déclaré Kinkead.

L’équipe prévoit de déployer des kiosques de numérisation 3D dans des endroits à travers l’Amérique et l’Europe. Ils ont également créé des effets spéciaux qui peuvent vous faire apparaître et disparaître dans les feux d’artifice et les nuages de fumée, le mieux pour plaire à la génération Snapchat. Après tout, qui veut un selfie quand on peut se faire apparaître et disparaître dans un nuage de particules?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.