Le designer hollandais Ermi van Oers a créé une lampe qui utilise une centrale électrique vivante pour produire sa propre électricité – et prévoit d’étendre la technologie pour alimenter des villes intelligentes entières.

Présenté lors de la Dutch Design Week, le Living Light utilise des micro-organismes pour convertir en courant électrique l’énergie chimique qu’une plante produit naturellement lors de la photosynthèse.

Van Oers a conçu la lampe pour qu’elle soit entièrement autonome, de sorte qu’elle puisse fonctionner hors réseau, plutôt que d’avoir à être branchée dans une prise électrique.

Elle a déjà commencé à appliquer la technologie – connue sous le nom d’énergie microbienne – aux espaces publics et collabore avec la municipalité de Rotterdam pour éclairer l’un de ses parcs.

« Le potentiel est énorme », a-t-elle dit à Dezeen. « Les lampadaires pourraient être reliés aux arbres. Les forêts pourraient devenir des centrales électriques. Les rizières en Indonésie pourraient produire de la nourriture et de l’électricité pour la population locale. »

La Lumière Vivante enveloppe une plante à l’intérieur d’un tube de verre. Au fur et à mesure que la plante se photosynthétise, elle libère des composés organiques dans une chambre du sol en dessous.

La matière organique est décomposée par des bactéries issues d’une pile à combustible microbienne – un système qui imite les interactions bactériennes que l’on trouve dans la nature. Lorsque cela se produit, des électrons sont créés et transportés loin du sol.

Le courant électrique est acheminé le long d’un fil et introduit dans un anneau équipé de LED. Ceux-ci s’allument lorsqu’un utilisateur touche les feuilles de la plante.

Van Oers prétend que les futures villes pourraient être alimentées exclusivement par des usines de la même manière, en remplaçant le réseau électrique par un système d’énergie microbienne plus durable.

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.