Une nouvelle entreprise a trouvé un moyen de transformer les déchets alimentaires et agricoles en bioplastiques.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, chaque année, environ un tiers des denrées alimentaires destinées à la consommation humaine – environ 1,3 milliard de tonnes – sont perdues ou gaspillées. Une grande partie de ces déchets est causée par le fait de jeter des aliments qui sont périmés ou abimés ou qui ne sont pas à vendre. Maintenant, il existe un moyen de réutiliser les déchets alimentaires en les transformant en plastique.

Full Cycle Bioplastics  a mis au point la technologie permettant de transformer les déchets organiques en un polymère naturel appelé polyhydroxyalcanoate (PHA), qui se dégrade sans nuire à l’environnement. Le processus de Full Cycle consiste à prendre les déchets alimentaires non comestibles, les sous-produits agricoles et le papier et le carton usagés, à les décomposer et les transformer en matière première pour les bactéries naturelles, qui consomment les déchets et les transforment en PHA. Le PHA est ensuite séché et transformé en une résine finie, prête à l’emploi dans la fabrication de tout, des fourchettes en plastique aux pièces automobiles. Les produits usagés fabriqués à partir de PHA peuvent ensuite réintégrer le système de recyclage et servir de matière première pour créer de nouvelles PHA.

Plutôt que de produire les bioplastiques eux-mêmes, Full Cycle Bioplastics espère accorder une licence de sa technologie aux grands producteurs et manutentionnaires de déchets, comme les décharges, les transformateurs d’aliments ou de boissons et les papeteries, qui sont alors en mesure de produire le bioplastique sur place et de le revendre. La société estime qu’un producteur typique pourrait générer entre 75 et 500 USD de revenus par tonne de déchets traités. Ce modèle pourrait-il être appliqué à d’autres types de recyclage?

Website: www.fullcyclebioplastics.com

2 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.