L’Agence fédérale allemande des réseaux (Bundesnetzagentur), l’agence allemande des télécommunications, a interdit la vente de montres intelligentes pour enfants après avoir classé ces appareils comme des « dispositifs d’écoute interdits ».

L’Agence a dit qu’elle « avait déjà pris des mesures contre plusieurs offres sur Internet. »

À la mi-octobre, la BEUC a averti les parents que de nombreuses montres intelligentes pour enfants présentent des failles de sécurité qui permettent aux agresseurs de suivre les enfants et d’écouter leurs conversations.

Les montres Smartwatch sont considérées comme des « dispositifs d’écoute interdits ».
C’est la dernière partie à laquelle le régulateur allemand a prêté attention, car l’interdiction d’aujourd’hui ne mentionne même pas le mot « sécurité « , mais met l’accent sur la capacité des montres intelligentes pour enfants modernes à enregistrer silencieusement les conversations.

« Grâce à une application, les parents peuvent utiliser ces montres pour écouter l’environnement de l’enfant sans se faire remarquer et elles doivent être considérées comme un équipement de transmission non autorisé », a déclaré Jochen Homann, président de l’Agence fédérale des réseaux.

M. Homann a ajouté que, d’après les recherches menées par son agence, les parents se servent des montres intelligentes de leurs enfants pour écouter les enseignants en classe. L’enregistrement ou l’écoute de conversations privées est illégal en Allemagne sans l’autorisation de toutes les personnes enregistrées.

L’Agence exhorte maintenant les parents à détruire ces dispositifs et conseille aux écoles d’accorder une plus grande attention aux montres avec fonction d’enregistrement des conversations chez les élèves.

Même si l’interdiction d’aujourd’hui n’était pas centrée sur les questions de sécurité, les chercheurs en sécurité se réjouissent de cette décision, quoi qu’il en soit.

Ce n’est pas la première fois que l’Allemagne intervient et interdit la vente d’un produit particulier. Plus tôt dans l’année, en février, le même régulateur allemand a interdit les poupées intelligentes « My Friend Cayla » sur les craintes de piratage et la collecte illégale de données sensibles des enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.