L’alimentation est l’un des éléments les plus fondamentaux de la vie humaine et aussi l’un des plus inventifs. Quand les chefs ont échangé leurs toques contre des blouses de laboratoire de chimie, on a fait dela gastronomie moléculaire. Soudainement, une toute nouvelle palette de textures et de goûts s’offre aux convives aventureux. Erika Marthins, étudiante en design d’interaction à l’ECAL, va plus loin et transforme la nourriture en une interface pour repenser l’expérience de l’alimentation.

Empruntant à l’univers de la robotique douce, Marthins a créé un dessert à la gélatine qui bouge. Elle a collaboré avec des chefs cuisiniers pour concevoir un disque en chocolat qui vous permettra de goûter au son et au goût. La dernière pièce de la série est une sucette transparente qui est encodée avec un message caché révélé quand une lumière brille à travers elle.

Nos desserts doivent-ils jouer de la musique et lire de la poésie? Bien sûr que non. La nourriture est nourrissante, mais elle peut aussi être amusante et divertissante. Maintenant, c’est interactif, ce qui ouvre un nouveau type d’expérience. Vous ne mangeriez pas le même repas tous les jours de la semaine, alors pourquoi avoir la même expérience? Comme le prouve le projet de Marthin, il est intelligent de jouer avec votre nourriture.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.