Cette oeuvre d’art exprime l’euphorie de la course en montagne, où l’ascension est aussi séduisante que d’être au sommet. Pour créer les lignes fluides des étapes de la montagne, l’artiste dispose de 10 pinceaux reliés à la main en un pinceau de 50 cm de long et peints ainsi d’un trait large. L’effet est une représentation originale et réaliste de ce phénomène géologique fabuleux.

Cette création est imprimée sur du papier MapleWhite recyclé de 220 g/m², convenant aux archives, et chacune des 100 copies sera estampillée et écrite avec un numéro d’édition.

Plus d’info : Thomas Yang / Facebook / Twitter / Instagram

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.