Il s’avère que les dés, comme les martinis, préfèrent être secoués, pas remués. Les scientifiques espagnols l’ont récemment prouvé avec une expérience de physique dans laquelle 25 000 dés miniatures (mesurant un demi centimètre de diamètre) ont été placés dans un grand cylindre en plastique. Après avoir  » suffisamment secoué  » le vase de dés en orientations aléatoires, le résultat était une disposition parfaitement ordonnée.

Alors, comment fonctionne cette expérience? C’est la même logique que si vous tapottiez une boîte de sable – avec chaque coup du doigt, les morceaux s’entassent de plus en plus serrés. Lorsqu’ils ne peuvent plus être emballés, on parle de densité maximale. Diego Maza et les chercheurs de l’Université de Navarre ont essentiellement accéléré ce processus avec la force des secousses et des torsions.

Les résultats variaient quant à la vitesse et au nombre de fois que le cylindre est remué. Les accélérations supérieures à la moitié environ de l’accélération de la pesanteur (0,5 g) ont été les plus fructueuses; les dés ont atteint leur densité maximale après environ 10 000 torsions. Dans une vidéo de l’expérience, les scientifiques filment le cylindre du haut vers le bas, et nous avons une idée de la façon dont cela fonctionne – les dés s’organisent d’une masse en bazar en des cercles concentriques.

Maza et ses collègues scientifiques préparent actuellement des expériences pour la Station spatiale internationale.

Les scientifiques ont mené une expérience de physique cool où ils on secoué 25.000 dés miniatures. Lorsqu’ils sont secoués avec force, les dés s’assemblent en cercles concentriques parfaits:

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.