Jeune artiste plasticienne bordelaise, Enora Lalet produit ‘Cooking Faces‘ depuis quelques années. Des icônes de la pop, sucrées, magnifiées à la gloire de la nourriture sur terre. Ses portraits de tribus ethno urbaines aux perspectives délirantes sont une invitation, une caresse qui, comme un parfum délicieux, vous entraîne dans son repaire. Par sa série photographique exquise et la magie de la peinture corporelle, du design culinaire, de la couture et de l’installation en direct, elle crée une œuvre presque anthropologique qui met en valeur les nombreuses cultures du monde. Après cela, nous allons commencer à trouver les photos de cuisine traditionnelle ennuyeuses maintenant!

Combinant genres disciplinaires et techniques croisées, de la couture à la danse, de la peinture corporelle à la cuisine, le travail d’Enora Lalet s’étend à l’installation et à la performance vivante à travers des costumes éphémères et des productions scéniques. La nourriture est le matériau de prédilection de son travail, qui donne à ses créations hybrides et oniriques, de la photographie à l’installation, des dimensions culturelles et anthropologiques importantes.

Elle participe aujourd’hui à la réalisation de livres de cuisine pour des associations sociales en faveur des enfants et à des festivals de gastronomie en France. Aujourd’hui, elle réalise des résidences d’art internationales (New Delhi, 2015 et Java, 2017) où les métiers traditionnels, le corps et la gastronomie s’entrelacent dans des tableaux vivants.

www.enoralalet.com

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.