La sculpture sonore cinétique de vtol utilise des roulements à billes, haut-parleurs, lumières et moteurs pour générer des sons électroniques abstraits:

Le mécanisme est un système composé de deux circuits sonores et d’éléments mécaniques et électroniques auxiliaires. Le premier circuit sonore est un haut-parleur émettant une onde carrée. Ce haut-parleur force les boules de cuivre, servies une à la fois ou plusieurs à la fois dans un distributeur, à rebondir sur sa membrane. Selon l’amplitude et la fréquence du son du haut-parleur, les boules rebondissent à une hauteur égale ou différente. Lorsqu’elles sont confinées dans un tuyau, elles se replient sur le haut-parleur ou en sortent. Si une boule saute, elle se retrouve dans l’un des sept bacs collecteurs et tombe ensuite dans le tuyau. Un capteur optique est installé dans chacun des sept tubes fixés aux cuves, détectant le passage des billes à travers ce tube. Par la suite, la boule finit dans le collecteur et peut, au fur et à mesure que les billes sont utilisées, être retournée au distributeur mécanique par l’intermédiaire d’une « main » robotisée. Selon le nombre de fois qu’une bille arrive dans un récipient (tube) et dans un récipient particulier (tube), l’algorithme du son généré change dans le deuxième circuit, qui exécute la composition générative. La fréquence du son dans le circuit primaire est également affectée par le nombre de hits.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.