Jusqu’au 8 février 2018, l’église Saint-Jacques de Piccadilly, à Londres, abritera une masse suspendue de 700 vêtements, ayant appartenu à des réfugiés et récupérés sur les plages et les oliveraies de l’île grecque de Lesbos. L’installation, intitulée Suspended, est l’œuvre de l’artiste de guerre britannique Arabella Dorman et met en vedette un bavoir rouge portant les mots « My 1st Christmas Ever!

Arabella s’est engagée à créer Suspended comme un moyen de faire connaître la crise des réfugiés – en particulier autour de Noël – et d’amasser des fonds pour la Starfish Foundation. L’artiste a visité Lesbos pour la première fois en 2015, après avoir passé du temps en Irak et en Afghanistan, mais son expérience face à la crise des réfugiés l’a particulièrement émue.

En suspendant les vêtements à l’intérieur de l’église, Arabella reflète les limbes vécus par des milliers de personnes forcées de fuir leur patrie.

Chaque vêtement dans l’installation sert de rappel puissant qu’ à un moment donné, il appartenait à quelqu’un. Un camarade de travail Alf Dubs, qui est arrivé en Grande-Bretagne alors qu’il était enfant réfugié, a raconté qu’il était impossible de ne pas être ému par la pièce : » Tous ces objets représentent une vie, c’est très poignant.

A ce jour, The Guardian rapporte que 202 enfants ont été amenés au Royaume-Uni, dont deux de Grèce cette semaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.