Marcel Wanders utilise des motifs mal assortis et des meubles surdimensionnés pour l’hôtel Doha.

Les colonnes ornées d’oeufs dorés, les murs en mosaïque complexe et les lumières géantes en forme de cloche sont quelques-uns des éléments excentriques que Marcel Wanders a conçus pour les intérieurs de l’hôtel Mondrian de Doha.

Le designer néerlandais de produits et d’intérieur a été engagé pour créer un « environnement fantastique » pour le Mondrian Doha, un hôtel cinq étoiles conçu par la firme locale South West Architecture pour la société hôtelière SBE.

Situé dans le quartier West Bay Lagoon de la ville, l’hôtel abrite 270 chambres, huit restaurants et bars ainsi qu’une salle de bal de 2 000 mètres carrés.

Wanders a commencé par étudier de près les motifs arabes traditionnels et l’imagerie dépeinte dans les Mille et une Nuits, une collection d’histoires folkloriques séculaires du Moyen-Orient. Il les a ensuite traduites en divers éléments décoratifs.

« Pour le design de Mondrian Doha et tout ce que nous faisons, le lieu est très important. Pour créer l’hôtel, nous avons étudié la ville et les gens », explique Wanders.

« Conceptuellement, nous avons conjugué la culture locale avec un design moderne et esthétique. Tandis que de nombreux thèmes sont regroupés dans l’hôtel, chaque espace raconte sa propre histoire. »

Les piliers blancs du hall d’entrée du bâtiment sont parsemés de formes en forme d’oeufs dorés, tandis que l’éclairage est assuré par des lustres encastrés dans de grandes cloches métalliques.

Un salon à proximité présente des tapis floraux photoréalistes de la marque de meubles Moooi de Wanders, qui ont été placés entre des sculptures pâles d' »arbre de vie ».

L’atrium est dominé par un escalier hélicoïdal noir qui s’étend sur quatre étages et conduit les visiteurs à une plate-forme panoramique. Ses balustrades sont ornées d’un motif découpé, tandis que le soffite est légèrement incurvé comme la face inférieure d’une glissière.

Des lampes géantes illuminent les places assises de la salle, qui ont été en grande partie finies avec du mobilier de couleur beige, qui fait écho à la palette de couleurs des déserts du Qatar.

Plusieurs autres espaces de l’hôtel sont caractérisés par l’utilisation d’impressions contradictoires de Wanders. Au 27ème étage, qui abrite une grande piscine, un dôme floral en verre teinté contraste avec le sol en damier et un ascenseur monochrome.

Dans plusieurs couloirs, le carrelage en mosaïque est inhabituellement associé à des moquettes imprimées en motifs de damas.

Le Mondrian Doha a ouvert ses portes en octobre de cette année, et marque le premier hôtel que Wanders a achevé au Moyen-Orient.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.