Yuki Tatsumi travaillait comme serveur dans un restaurant quand un jour, alors qu’il nettoyait une table, il s’aperçut qu’un client avait plié la manche en papier dans laquelle on range les baguettes et l’avait laissée derrière lui : une petite création qu’il a interprété comme un pourboire.

Le Japon n’ a pas la culture du pourboire, mais Tatsumi a imaginé qu’il s’agissait d’une méthode discrète et inconsciente d’appréciation. Il a commencé à faire attention et a remarqué que d’autres clients faisaient la même chose. Tatsumi a commencé à collectionner ces « petites créations » qui l’ont mené à son projet artistique: Japanese Tip.

Depuis 2012, Tatsumi n’ a pas seulement collecté ses propres pourboires, mais il a aussi contacté des restaurants et des restaurateurs de tout le Japon pour leur communiquer son concept et leur demander de lui envoyer leurs pourboires. La réponse a été énorme. Il a collectionné plus de 13 000 sculptures en papier qui vont de sombres et laides à complexes et élaborées.

Plus tôt ce mois-ci, Tatsumi a organisé une exposition à Tokyo où il a exposé 8 000 sculptures parmi les plus intéressantes provenant des 47 préfectures du Japon. « Japanese Tip est un projet entre les restaurants et les clients « , explique Tatsumi, » pour communiquer l’appréciation de la nourriture et du service en utilisant le matériau le plus communément utilisé dans tous les restaurants japonais « .

L’exposition est terminée depuis, mais vous pouvez voir quelques sculptures en papier sur son site web et vous pouvez suivre l’initiative sur Facebook.

 

2 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.