Coup de coeur pour ce jeune photographe qui joue du noir et de l’ombre pour illuminer des lieux simples de la ville. On se croirait sortis d’un film ou d’un roman, il semble qu’une histoire se déroule tout autour de chaque instantané. On se surprend à rester immobiles, captivés face à ses photos minimalistes.

Une vraie puissance sort de certaines de ses photos, et c’est brillant.

Une de mes préférées

Une de mes préférées

Une de mes préférées

Une de mes préférées

 

Né à l’étranger, Lo Kee, à la suite de ses parents, a été très vite amené à voyager dans son enfance. Il s’installe alors définitivement à Paris, où il tombe amoureux de la ville. Ignorant pendant des années la photographie, préférant y jouer de la musique, il obtient un master de Géographie, à l’Université de la Sorbonne. Enfin, il a obtenu son premier appareil photo à 25 ans, trouvant en même temps le bon support pour exprimer ses émotions.

Autodidacte, toujours souriant, travaillant sur l’instinct, il puise son inspiration dans son imagination et ses expériences, pour livrer une vision très personnelle du monde qui l’entoure. Largement inspirée par la culture gothique et le romantisme, l’esthétique de son travail, en raison de la façon dont il utilise la lumière et les ombres, pourrait être comparée au ténèbrisme dans la peinture.

Curieux, exigeant, refusant de se soumettre à une approche photographique unique, Lo Kee n’hésite pas à enrichir son univers en explorant de nouvelles techniques ou de nouveaux sujets. Le but de son œuvre est d’offrir au spectateur un accès à une dimension alternative, où l’on ne sait pas trop bien si le sujet est des ombres ou la recherche de la lumière.

Retrouvez toutes ses photos ici.

LO KEE

 

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.