A quel point entretenons-nous les stéréotypes sexuels réels dans le monde numérique ?

Notre smartphone est une Australienne insolente, et le réveil est une douce Américaine. Quand on allume notre nouvel ordinateur portable Windows, une autre femme joyeuse nous demande si on aimerait installer Cortana. Quand on conduit, c’est une autre femme qui nous dit de tourner à gauche. Et quand on fait une recette dans la cuisine, la voix féminine ensoleillée d’Alexa nous dit combien il y a de cuillères à soupe dans un tiers de tasse. Les assistants numériques entrent rapidement dans nos foyers et aident à accomplir les tâches quotidiennes de notre vie, et leur voix est presque exclusivement féminine…

Une étude menée en 2011 dans Computers in Human Behavior suggère que, quel que soit le sexe de l’auditeur, les gens préfèrent généralement le son de la voix masculine quand elle fait autorité, mais une voix féminine quand elle est utile. Ceci est encore renforcé par des études internes réalisées par de grandes entreprises qui investissent massivement dans les assistants numériques, comme Google et TomTom.

Mais les sujets de ces études ne sont pas sans préjugés ! À la télévision, au cinéma et même dans votre bureau, de nombreuses tâches accomplies par des assistants numériques sont généralement exécutées par des femmes. Nous nous attendons à ce qu’elles soient serviables et que les hommes soient autoritaires. Quelle part de notre préférence innée est donc la préférence réelle et quelle part de cette préférence est le biais de longue date sur ce que les femmes font – des préjugés formés à partir d’une vie de rôles stéréotypés pour les femmes?

Probablement beaucoup plus que ce qu’on aimerait croire. Mais nous devrions réfléchir, parce que la seule façon de surmonter un a priori est de s’asseoir, de le regarder en face et d’ y réfléchir. Après avoir regardé la vidéo ci-dessus, vous voyez que la voix d’un homme ou d’une femme ne rend pas pareil. La voix masculine fait plus autoritaire. Ce qui est stupide parce que c’est un téléphone, et un téléphone ne peut pas avoir de sexe. L’IA non plus d’ailleurs, du moins à l’heure actuelle. Ces robots ne peuvent que présenter, de façon très vague, le concept d’un genre, et même tout cela est performatif.

Alors peut-être que la prochaine fois que vous jouez avec les réglages de votre téléphone, essayez de changer la voix pour une intonation masculine. Et puis, si vous avez une réaction fortement négative, demandez-vous pourquoi. C’est parce qu’on aime quand les femmes sont utiles, ou parce que l’homme a l’air trop autoritaire? Est-ce parce que l’existence même des hommes nous épuise? (:-))

Ou est-ce parce que vous transportez tout votre bagage sexuel réel dans l’espace numérique?

Ce n’es pas obligatoire, c’est juste un téléphone…

Mais à l’occasion testez un assistant vocal comme Google Home : la voix féminine dit oui à tout et rend service du mieux quel peut, et si vous êtes curieux, vous verrez que c’est une voix d’homme qui fait de savants calculs, le mentaliste et quelques prouesses impressionnantes. La voix féminine lit l’horoscope à la perfection et la météo….

2 commentaires sur “A quel point entretenons-nous les stéréotypes sexuels réels dans le monde numérique ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.