Quand les gens de la petite ville d’Ain Sefra, en Algérie, se sont réveillés le dimanche 7 janvier, ils étaient surpris. Pour la deuxième fois en un peu plus d’un an, la neige blanche et poudreuse a laissé une couverture légère sur le désert du Sahara. Et bien qu’il ait déjà fondu en fin d’après-midi, le photographe Karim Bouchetata a une fois de plus réussi à capter la scène surréaliste.

Bouchetata a également photographié la chute de neige du Sahara de décembre 2016, la première depuis 37 ans. Et si l’Algérie est loin de la côte Est des Etats-Unis, le même front froid a contribué à la neige dans les deux cas. L’air froid qui a causé de fortes chutes de neige sur la côte Est a traversé l’Atlantique, faisant chuter les températures dans des endroits inattendus, comme le Sahara. Il en résulte une mince couche de neige à travers le désert sablonneux.

Mais étant donné que les photos semblent être prises dans des zones situées à une altitude plus élevée, un porte-parole du Met Office a dit à The Independent que la neige n’était pas aussi inhabituelle qu’on pourrait le croire. « Il semble que les photos enneigées ont été prises dans les régions plus élevées du nord de la région, vers les régions de l’Atlas, donc il n’est pas surprenant que la région verrait de la neige si les conditions étaient bonnes. »

Quoi qu’il en soit, la récurrence de la neige au Sahara n’est qu’un autre signe de changement climatique dans le monde. Des ours blancs qui vivent sans neige à l’installation de récifs artificiels en remplacement des habitats naturels, les changements climatiques ont un impact sur les animaux et les humains partout dans le monde.

 

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.