Cela nous arrive à tous, au moment d’aller faire « une » course au supermarché pour « prendre des essuie-tout »  que l’escapade vire à l’excursion d’une heure pendant que vous parcourez les allées du magasin à la recherche de fabuleuses trouvailles… On finit par s’approvisionner en friandises et en bidules pour la salle de bain. Le géant de la vente au détail Target est sur le point de faire gagner beaucoup de temps à ses clients : vous pouvez maintenant déjà commander tous vos goodies dans le confort de votre canapé – mais maintenant les faire apparaître comme par magie au seuil de la porte le jour même.

Après avoir acheté Shipt, un service d’épicerie en ligne, pour 550 millions de dollars en décembre dernier, Target a commencé à déployer un nouveau service d’adhésion à Shipt dans certaines villes pour le 1er février, donnant aux clients un accès à tout, de l’épicerie aux articles électroniques et ménagers, en passant par l’électroménager et plus encore, d’un simple clic de souris.

Les résidents de Birmingham, Tampa et du sud de la Floride sont utilisés comme marchés test, avec un abonnement annuel (99$) ou mensuel (14$) Expédié gratuitement le jour même sur toutes les commandes de plus de 35$ faites en ligne ou via l’application Target (les commandes de moins de 35$ seront sujettes à des frais additionnels de 7$).

« Vous serez alors en mesure de « communiquer avec votre acheteur et d’obtenir des mises à jour en direct depuis les allées », alors qu’ils « inspectent chaque article – et même d’apprendre des préférences de produits les plus délicats – pour s’assurer que tout ce que nous livrons est exactement ce que vous aimez ».

Une fois que vous avez planifié une livraison, votre shopping arrive en moins d’une heure. Ca sonne plutôt bien. Le seul inconvénient potentiel, comme Real Simple l’a découvert, est que les prix d’expédition peuvent varier des prix en magasin. (est-ce surprenant ?)

En fonction de la performance des villes testées, Target déploiera lentement son service Shipt à travers le pays dans les mois à venir, avec plusieurs autres villes, dont certaines localités de l’Arizona, de la Géorgie, de la Caroline du Nord, de l’Oklahoma, de la Caroline du Sud, du Tennessee et du Texas déjà inscrites au registre, dont certaines seront lancées dès le 2/15.

Ce qui pourrait être bien parmi les autres bonnes nouvelles: l’entreprise prévoit embaucher 100 000 acheteurs qui pourront naviguer dans les allées des magasins de façon experte afin de répondre aux commandes des clients en ligne. Là, on peut dire oui !

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.