L’Allemagne dit qu’elle n’utilisera pas de robots tueurs, mais les soldats sont partagés

Les armes autonomes restent incroyablement controversées, et le débat s’étend même aux soldats qui pourraient travailler avec elles.

L’Allemagne dit non: Lors de la conférence de Munich sur la sécurité de cette semaine, note Reuters, le chef du Cyber and Information Space Command allemand s’est prononcé contre les robots tueurs.
« Nous avons une position très claire », explique le général Ludwig Leinhos. « Nous n’avons pas l’intention de nous procurer des systèmes autonomes. »

Les soldats sont mitigés: Politico note que si de nombreux soldats sont favorables à l’utilisation de robots tueurs, Leinhos n’est pas seul dans son opinion. Marcel Dickow, un expert en armement autonome de l’Institut allemand pour les affaires internationales et la sécurité, déclare qu’il y a actuellement une « brèche dans la quasi-totalité des forces militaires » à leur sujet.

Mais, des organisations comme la campagne Stop Killer Robot pour arrêter les robots tueurs et le Future of Life Institute font pression sur les Nations Unies pour qu’elles interdisent les armes autonomes depuis des années. Alors que 22 pays ont déclaré qu’ils ne les utiliseraient pas, l’ONU n’ a encore rien fait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.