Chaque fois qu’ils travaillent sur un projet, les concepteurs sont régulièrement soumis à des transferts multiples. Vous vous attendez à ce que le processus soit moins compliqué, surtout à l’ère numérique. Malheureusement, même les grandes entreprises comme Microsoft admettent qu’elles utilisent des techniques désuètes pour faire leur travail.

Malgré les immenses efforts consentis pour exécuter les projets à la perfection, il arrive souvent que le produit final ne soit pas le même qu’à l’écran.

« Tout le monde commence avec un livre PANTONE « , explique Adrián Fernández, Vice-président et Directeur Général de PANTONE. Mais si vous imprimez du jaune sur du carton recyclé, ce jaune n’est plus jaune. Il nous faut quelqu’un pour dire aux gens: »Ce n’est pas le résultat que tu vas avoir. »

En 2018, l’autorité de la couleur espère simplifier les processus de travail des designers grâce à deux de ses outils: PantoneLIVE Design et PANTONE Simulator Prints.

PantoneLIVE Design est un plugin Adobe Illustrator qui conçoit des représentations précises d’échantillons PANTONE sur 28 des emballages les plus courants, facilitant ainsi la prévisualisation des couleurs de votre choix après impression sur ces supports.

Les PANTONE Simulator Prints sont des feuilles de référence physique à la demande contenant jusqu’à 5 couleurs, telles qu’elles apparaissent sur votre emballage. PANTONE les expédie dans un délai de 24 à 48 heures afin que les marques et les créateurs puissent mieux respecter les délais critiques. « Ce n’est pas parfait, mais c’en est très proche « , explique Fernández.

En amenant des échantillons de couleurs dans les sphères numériques et physiques, l’entreprise vise à aider les créateurs à se démarquer sur deux facettes fondamentales du design: la rapidité et la constance. Les marques et les designers n’ont plus à attendre deux à trois semaines pour imaginer leurs produits finis dans leur forme réelle, ce qui permet de boucler les projets plus rapidement.

Il a ajouté que les deux plates-formes seront bientôt mises à niveau pour répondre à tous les points du cycle de conception. Pour ce faire, PANTONE s’engage auprès de « tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement » pour répondre plus spécifiquement à leurs demandes.

« Nous continuerons à enrichir la bibliothèque numérique« , a dit Fernández. « Nous voulons l’étendre en fonction des besoins des designers. Nous rendons visite à tout le monde dans la chaîne d’approvisionnement – fournisseurs, designers et marques. Nous demandons ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Et nous demandons: allons-nous dans la bonne direction? »

Selon The Dieline, le vice-président de PANTONE n’en dira pas trop sur la façon dont ces systèmes pourraient être mis au point pour le mieux-être de l’industrie créative, »mais [il] a dit que tout aura une intégration physique et numérique« .

Fernández a conclu: »Il s’agit d’éliminer la douleur du designer ou le remaniement. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.