L’artiste finlandaise Raija Jokinen crée des corps sculpturaux en lin qui tentent de révéler la relation complexe entre le corps et l’esprit. Des toiles de fleurs, de nervures et de racines recouvrent ses torses textiles, se déplaçant entre les formes végétales et humaines. Jokinen invite le public à se perdre dans ces similitudes visuelles, car elle ne fait aucune distinction entre les morceaux, qu’il s’agisse de nerfs ou de branches d’arbres qui poussent.

« Il est fascinant de constater à quel point les détails liés au corps, comme la peau, les vaisseaux sanguins et les trajectoires nerveuses ressemblent aux formes des racines ou des branches, ainsi qu’ à bien d’autres choses organiques », dit M. Jokinen. « Je suis excitée par leur ressemblance apparente, leur variation infinie et la façon dont ces allégories visuelles peuvent être trouvées presque partout. Ces formes sont optimales pour les fonctions de maintien de la vie, et peut-être aussi pour notre esprit. »

Jokinen compare sa pratique sculpturale à la peinture en utilisant du lin fait main plutôt que de la peinture. Une exposition solo de ses sculptures fibreuses débutera le 14 mars à la Galleria Uusi Kipinä et se poursuivra jusqu’au 8 avril. Vous pouvez voir plus de ses œuvres corporelles sur son site web.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.