Avec une prédilection ludique pour la peinture avec les doigts, l’artiste Iris Scott de Brooklyn crée des œuvres uniques sur toile. Pour sa dernière exposition solo, The Door is Ajar, Mind the Cat, Scott présente ces peintures au doigt ainsi qu’une nouvelle série de pièces de style Klimt qu’elle décrit comme des « peintures patchwork cosmiques« .

Comme son ancienne œuvre, Scott complète ses nouvelles pièces avec une approche sans pinceau. Ce qui distingue cependant sa série actuelle, c’est le processus artistique. Lors de la planification d’une de ces peintures, Scott imprime d’abord une copie d’une œuvre précédente. Elle découpe ensuite l’image avec des ciseaux et réarrange les morceaux en un collage qui servira d’étude pour sa prochaine pièce. Avec cette approche, l’artiste « explore littéralement les textures et les couleurs de ses anciennes peintures iconiques pour réinventer l’avenir de ses œuvres à grande échelle ».

Bien que The Door is Ajar, Mind the Cat célèbre ce nouveau style expérimental, il met également en vedette les œuvres plus anciennes de l’artiste, y compris des pièces originales et une collection d’estampes sur toile. Qu’il s’agisse de représentations d’animaux énergiques ou de scènes en plein air, la signature digitale de Scott prouve le pouvoir de la main de l’artiste, littéralement.

The Door is Ajar, Mind the Cat est à l’affiche du 1er mars (soirée d’ouverture à 18h) au 8 avril au Filo Sofi Arts à New York.

Dans sa nouvelle exposition solo, The Door is Ajar, Mind the Cat, l’artiste Iris Scott présente une nouvelle série de « patchworks cosmiques » de style Klimt.

Iris Scott: Website | Facebook | Instagram

Publicités

2 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.