La vie se glisse entre le désir et la crainte, on se réjouit tant pour des choses qui ne sont réelles qu’au contact de l’expérience.

Déception et soulagement nous renvoient alors pour un nouveau tour de manège, comme un métronome qui rythme notre espoir.

Voici la mesure du temps qui fait nos vies.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.