Oui, sushi teleportation est une vraie chose. Les plateformes digitales d’alimentation « open meal » ont pu se vanter de leur capacité à imprimer des aliments en 3D tout en révélant une technologie appétissante et goûteuse lors d’un festival interactif ce week-end.

Open Meals a créé une « imprimante d’aliments pixel » qui imprime en 3D des pixels comestibles. La technologie est reliée à une « base de données d’aliments » qui fonctionne comme une base de données numérique pour toutes sortes d’aliments différents. La mission est de permettre aux gens de rechercher, choir et télécharger des données sur les aliments.

La « base alimentaire » en instance de brevet se connecte à l’imprimante alimentaire pixel, et un bras robotisé sur mesure imprime des cubes de pixel fabriqués à partir d’un type de gel comestible. Il fonctionne en injectant chaque pixel avec différentes saveurs, couleurs et nutriments, etc. qui sont ensuite ajustés ensemble pour créer la version 8 bits pixelisée de la vraie nourriture.

Ca paraît dingue…

Un manifesto en quatre points sur le site Internet de la société fait référence à l’idée d’expansion alimentaire. C’est-à-dire savourer la nourriture que vous aimez quand vous voulez, où que vous soyez. Les Open Meals pourraient s’avérer révolutionnaires pour les astronautes et le régime alimentaire de l’espace ou donner à un chef cuisinier la capacité de transporter les plats directement dans le salon des gens.

Laisser un commentaire