Dans le nouveau roman graphique I Am A Number de Rian Hughes, illustrateur et concepteur de caractères, tout le monde connaît sa place. Jusqu’à un certain point. Une BD géniale et pourtant sans dialogue…

Le nouveau livre de Rian Hughes dépeint un monde dans lequel chacun a un numéro. L’ordre règne, jusqu’ à ce que certains citoyens commencent à remettre en question les chiffres qui ornent leur poitrine et ce qu’ils veulent dire. Lorsqu’ils contestent le système, les choses commencent à s’effondrer.

« Notre obsession actuelle du classement social, rendue explicite dans le nombre de personnes que nous rencontrons sur les médias sociaux, était quelque chose que je voulais explorer ici. En termes mathématiques, nous disposons maintenant d’un indicateur de popularité – ou, du moins, de notoriété – directement mesurable. Tout le monde a déjà un numéro! »

Bien que les personnages se parlent manifestement dans certains groupes de témoins, nous ne faisons pas partie de ce qu’ils disent et nous n’avons que leur langage corporel et leurs expressions pour suivre. C’était un défi artistique – dessiner une histoire sans mots, tour en réussissant à communiquer les états intérieurs des personnages.

Certainement que nous pensons ce que nous sommes par numéros : notre âge (les Russes comptent poétiquement leur printemps, les Anglais disent Je suis 30 years old, les vieux comptent les jours qui leur restent, les couples les quarts de siècle parcourrus ensemble), notre numéro dans la fratrie (le petit dernier, le premier), notre ascendance (la 3ème génération), le rang politique (la génération) – rare parmi nous sont héritier de sang royal – et bien sûr un numéro de sécu, un salaire, un tour dans la file d’attente d’une administration, une note scolaire, un QI… et parfois un caractère (un solitaire > solo > seul > 1).
Certes on est uniques, mais précisément parce qu’on est très nombreux à s’observer et à se comparer…

Bref, pour une BD sans texte, ça fait parler.

D’ailleurs, la jaquette coulisse également vers le haut et vers le bas, et peut même être inversée de sorte que différents chiffres sont visibles à travers les trous découpés à l’emporte-pièce – vous permettant, en tant que lecteur, de modifier le classement des caractères sur la couverture.

Nous sommes complices de cette hiérarchie numérique qui nous définit…

I Am A Number

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s