Selon la Banque mondiale, 140 millions de personnes pourraient être obligées de se réinstaller dans une autre partie de leur pays d’ici 2050 en raison de la hausse des températures.

Le problème : Le réchauffement climatique provoquera des vagues de chaleur localisées. Deux nouvelles études dans Nature Climate Change cette semaine décrivent comment l’Amérique et la Russie seront touchées par de tels effets, par exemple.

La nouvelle : La hausse des températures forcera les gens à fuir certaines régions. La Banque mondiale prévoit que 86 millions de personnes en Afrique subsaharienne, 40 millions en Asie du Sud et 17 millions en Amérique latine devront se déplacer pour survivre.

Pourquoi c’est important : Cela pourrait causer d’énormes perturbations économiques et sociales, en particulier dans les pays pauvres qui sont les moins capables de faire face à d’énormes mouvements de population. La Banque mondiale exhorte ces pays à concentrer leur attention sur la planification d’une plus grande migration interne, et elle encourage tous les pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.