On les appelle « party jackets » (vestes de fête) : ils peuvent transformer un classique solitaire en une nouvelle pièce hyper excitante.

Pour la joaillière londonienne Jessica McCormack, l’idée de fabriquer des « coquilles » élaborées et amovibles pour les solitaires est venue de sa propre boîte à bijoux.

« Tout a commencé avec la bague de l’arrière-grand-mère de mon mari », dit-elle. McCormack s’est attelée à la fabrication de ce qu’elle appelle aujourd’hui une « party jackets » (vestes de fête) pour le solitaire classique en diamant, afin que la bague puisse être portée dans une plus grande variété de situations. La bague était importante pour sa famille, mais elle n’était pas très utile. « J’avais aussi beaucoup de clientes qui avaient de vieilles bagues en diamant qu’elles ne portaient plus, tout en y tenant beaucoup, mais cachées dans leur coffre-fort« , dit-elle.

« Les femmes adorent l’idée d’habiller leurs bagues, et il est étonnant de voir combien d’entre elles ont un solitaire dans leur boîte à bijoux qu’elles ne portent pas ou qu’elles aimeraient améliorer un peu ou beaucoup« , poursuit McCormack. « L’idée était d’insuffler une nouvelle vie à ces pièces en créant une nouvelle bague pour entourer celle qui existait déjà, en modifiant le look mais en préservant l’essence de la pièce originale.

Ma « veste de fête » en diamant, c’est de s’amuser, d’être créatif et de jouer avec des bijoux oubliés. »

McCormack prendra un anneau existant et créera une coquille extérieure qui se fixe facilement par-dessus, avec des pierres supplémentaires, des pièces métalliques complexes ou même des pièces mobiles pour capter la lumière. De plus grandes marques, comme Jared la Galleria of Jewelry ou Kay Jewelers, vendent des bagues qui combinent deux pièces en une – un solitaire pour le quotidien et une coquille assortie pour le moment ou l’occasion où la propriétaire veut pimenter les choses. La même tendance existe dans les boucles d’oreilles : une paire de clous peut être complétée par des pampilles, des anneaux ou même un cadre de pierres plus petites.

Le concept de bijoux à double usage n’est pas nouveau. « Pendant les périodes édouardienne et art déco, les bijoux précieux étaient souvent convertibles « , explique Marion Fasel, directrice éditoriale du site Internet de la bijouterie fine, The Adventurine.

« C’est génial que les bijoutiers modernes créent à nouveau des pièces qui peuvent être portées de plusieurs façons. » Les ajouts pour une bague solitaire ou une boucle d’oreille en diamant ajoutent une valeur énorme à une pièce », dit-elle, « donnant aux femmes la permission de dépenser de l’argent pour elles-mêmes ». « Elles veulent une touche de praticité avec le glamour. »

davidyurman.com

Laisser un commentaire