Le mouvement #DeleteFacebook est maintenant en plein…. swing

Playboy a publié un communiqué de presse tard mardi soir pour annoncer son retrait de Facebook. Il a désactivé les comptes Playboy que Playboy Enterprises gère, affectant directement quelque 25 millions de fans, selon la société. Playboy devient la dernière entreprise à se joindre à l’appel à #DeleteFacebook après le scandale de Cambridge Analytica, ponctué vendredi par l’ordre d’Elon Musk de retirer les pages Tesla et SpaceX du jargon des médias sociaux de Zuckerberg.

« Les nouvelles récentes concernant la prétendue mauvaise gestion des données des utilisateurs par Facebook ont renforcé notre décision de suspendre nos activités sur la plate-forme à ce moment-ci « , peut-on lire dans la déclaration. « Il y a plus de 25 millions de fans qui s’engagent avec Playboy via nos différentes pages Facebook, et nous ne voulons pas être complices en les exposant aux pratiques rapportées.

Si Playboy n’a certainement pas l’immense influence culturelle qu’elle avait autrefois, la marque a encore un certain cachet auprès d’une génération plus âgée. Tu sais, ceux qui utilisent toujours Facebook. En 2014, Playboy a déclaré que Facebook était son plus grand public. Bien sûr, c’était à l’époque où le magazine a cessé d’afficher des nus (une pratique qu’il a recommencé l’année dernière) afin d’attirer un plus grand nombre d’adeptes des médias sociaux.

Il est intéressant de noter que Playboy, SpaceX et Telsa sont, cependant, toujours actifs sur Instagram, qui est la propriété de Facebook ; un fait que de nombreux deleters de Facebook semblent heureux d’ignorer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.