Les énergies hyperélastiques non linéaires jouent un rôle clé dans la capture de l’apparence charnelle des personnages virtuels. Dans le monde réel, les tissus biologiques préservant le volume ont un coefficient de Poisson proche de 1/2, mais la simulation numérique dans le cadre de ce régime est notoirement difficile. Afin de capturer de manière fiable ces caractéristiques visuelles, voici une nouvelle version de l’élasticité Neo-Hookean.

Le modèle conserve l’apparence charnue du modèle Neo-Hookean, présente une préservation de volume supérieure et est robuste aux rotations et inversions cinématiques extrêmes. Ces résultats éclairent également la conception de modèles hyperélastiques plus sophistiqués.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.