Le constructeur de voitures de sport de luxe Porsche envisage le développement d’une voiture de tourisme volante, selon Detlev von Platen, directeur des ventes de l’entreprise, lors d’un entretien avec le magazine allemand Automobilwoche. Selon le magazine, les passagers pourraient utiliser les voitures sans permis de pilote, puisque la plupart des opérations seraient automatisées, mais ils pourraient garder un certain contrôle.

Von Platen a dit à Automobilwoche : « Cela aurait vraiment un sens. Si je conduis de [l’usine Porsche à] Zuffenhausen jusqu’à l’aéroport de Stuttgart, j’ai besoin d’au moins une demi-heure, si j’ai de la chance. Voler ne prendrait que 3 minutes et demie. »

Le chef des ventes a également noté que Porsche aimerait utiliser le véhicule pour entrer sur le marché des taxis aériens. Techniquement, ce marché n’existe pas encore, mais des entreprises de covoiturage comme Uber le ciblent déjà. Uber a indiqué qu’il prévoit de commencer à tester des taxis aériens urbains à Dallas, Los Angeles et Dubaï en 2020. La société aérospatiale européenne Airbus a récemment investi dans un service d’hélitreuillage par hélicoptère et Boeing a également acquis une société spécialisée dans les systèmes de vol d’avions sans pilote. Tous ces mouvements suggèrent que, même cela semble être de la science-fiction, les taxis volants ne sont peut-être pas trop éloignés.

Reuters souligne que le concepteur automobile de Volkswagen, la société mère de Porsche, a révélé au Salon de Genève 2017 une voiture volante conceptuelle appelée « Pop.Up ».
Le véhicule, illustré ci-dessous et conçu en collaboration avec Airbus, est un biplace conçu spécifiquement pour contourner l’embouteillage des routes de la ville – un problème que tout le monde, de la Silicon Valley à l’industrie automobile de luxe, réclame à grands cris pour le résoudre.

Laisser un commentaire