Stephanie Kilgast prend des objets jetés comme des boîtes de conserve, des pots de confiture et de vieux appareils photo et les embellit avec des amalgames vibrantes de protubérances coralliennes. L’artiste a perfectionné ses compétences en matière de détails en fabriquant des aliments miniatures hyperréalistes, et elle continue d’utiliser de l’argile polymère et des outils à main pour fabriquer ses œuvres d’art. Les champignons, les cristaux, les coléoptères et les formes abstraites jaillissent des objets quotidiens que Kilgast trouve dans les magasins d’occasion et les poubelles.

Dans une déclaration d’artiste sur son site Web, elle décrit son travail comme « une ode à la vie, où plantes et champignons rencontrent insectes, animaux et minéraux. Ces rencontres grandissent dans un tourbillon coloré de diversité, et la croissance erratique se développe sur des objets trouvés, dans un dialogue entre l’humanité et la nature. ».

Kilgast, qui est basée en France, documente souvent son processus créatif dans des vidéos sur InstagramYouTube, et Facebook. En plus de partager son travail avec son large public en ligne, l’artiste expose largement, et a récemment fait partie de l’exposition de groupe thématique « Monochrome » à Art Number 23 à Londres.

Laisser un commentaire