L’architecte japonais Akihisa Hirata a achevé un projet de plusieurs étages dans le quartier Otsuka de Tokyo, qui développe son affinité avec l’architecture inspirée de la nature. Bien qu’il s’agisse principalement d’un immeuble résidentiel, la « maison arbre » contient également des espaces pour les commerçants à ses niveaux inférieurs. Situé sur un site profond mais étroit, le design élancé utilise un système de stratification organique pour générer une série d’espaces tridimensionnels en relation avec l’environnement du bâtiment.

akihisa hirata hirata treeness house image © vincent hecht (également image principale)

Le schéma d’Akihisa Hirata, photographié ici par Vincent Hecht, se compose de trois éléments primaires : les boxs, qui forment un volume stratifié comprenant de nombreux vides ; les plis, les ouvertures dans les boxs qui créent une relation ambiguë entre l’intérieur et l’extérieur ; et les plantes, la verdure qui établit des jardins tridimensionnels autour du périmètre de la structure. L’agencement des volumes fonctionnels et des vides, des ouvertures et de la verdure intègre et enchevêtre le bâtiment en un seul ensemble organique », explique l’équipe de conception.

Contrairement aux bâtiments typiques qui empilent simplement les étages les uns sur les autres, la conception tient compte des éléments contextuels, comme la rue et d’autres espaces extérieurs. Cela crée ce que l’architecte appelle un espace « enchevêtré » qui se caractérise par des relations ambiguës entre l’intérieur et l’extérieur. Un arbre se compose de différentes parties telles que des racines, un tronc, des branches, des feuilles et des fleurs, mais ces parties ne sont pas totalement indépendantes », explique Akihisa Hirata.

« Le tronc et les feuilles diffèrent dans leur apparence, mais sont très similaires dans leur structure de base – leur interrelation crée une sorte de structure organique imbriquée ou stratifiée », poursuit Hirata. Il est possible de créer une logique architecturale qui crée une structure organique similaire en couches et enchevêtrée. Le design cherche à développer ce nouveau principe architectural, avec l’intention de créer un écosystème complexe connecté à la ville. »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.