Publicités

Archives quotidiennes : 19 avril 2018

Le coton tue. Mais la raison pour laquelle il s’agit du matériau le plus mauvais pour les vêtements d’extérieur est aussi ce qui lui permet d’être l’un des meilleurs. Voici pourquoi il pourrait remplacer le Gore-Tex dans votre garde-robe.

Lire la suite

Publicités

Alors que la face A d’un disque est réservée aux hits, la face B recueille les chansons qui ne correspondent pas tout à fait. L’illustrateur espagnol Ricardo Cavolo aime jouer les deux. Malgré son ascension en tant qu’artiste derrière la pochette de l’album à 99,9 % de Kaytranada, il s’intéresse surtout à représenter le côté B de la société – les étrangers, les minorités ou ceux qui sont traités comme autres en raison de leur race, de leur culture ou de leur mode de vie. Twitter Facebook Copy link

Ces cartes cinétiques, Kineticards, sont des cartes de vœux attrayantes et abordables, avec de nombreux secrets. Un paresseux se balançant sur un arbre nous dit exactement ce que nous avons besoin d’entendre. Un lion amical nous montre à quel point son amour est fort. Un joli avocat vous souhaite un bon anniversaire…. Ce sont des estampes colorées et créatives, mais chaque illustration – le lion, Mr. Sloth, Señorita Avo – est plus qu’un geste rapide et bidimensionnel. Ils bougent. Ils chantent. Ces cartes colorées, à la fine pointe de la technologie, capturent un sentiment multidimensionnel que la plupart des cartes en papier ne pouvaient que rêver de transmettre. la moitié du secret de Kineticards est la réalité augmentée (AR). La directrice créative de kineticards, Chrissy Eckman, invite les clients à s’informer sur les cartes personnalisées et invite les artistes à contacter Kineticards au sujet des collaborations funky et augmentées. A suivre sur…

Lire la suite

Isobar a été désignée comme l’une des agences les plus innovantes au monde en 2018, par Fast Company. C’est l’une des premières entreprises à mesurer les réponses émotionnelles des utilisateurs au contenu de la réalité virtuelle par le biais de la recherche en neurosciences. Récemment, ils se sont associés aux zoos Victoria – leur processus de recherche a été légèrement modifié – afin d’offrir des expériences de réalité virtuelle de qualité à un public cible négligé (les chats). Selon le résumé technique et le synopsis de la recherche sur la réalité virtuelle des animaux de compagnie du PVRRR, il y a 600 millions de petits chats dans le monde. pas tous, mais des centaines de millions de ces félins sont assurés d’être des consommateurs satisfaits : le document de recherche sur le PVRRR d’Isobar parodie brillamment leur propre processus de conception. Trouvez le site Web complet du PVRRR, ici. Le…

Lire la suite

La campagne, lancée par Spotify et la MTA, coïncide avec l’exposition David Bowie au Brooklyn Museum.

Lire la suite

Pour les utilisateurs de fauteuils roulants, la technologie suscite à la fois joie et scepticisme : une application peut-elle vraiment changer la façon dont on vit l’architecture qui n’a pas été conçue pour les personnes à mobilité réduite ? Récemment, Google Maps a lancé une fonction de voyage « Accessible aux fauteuils roulants« , qui envoie les utilisateurs sur des itinéraires alternatifs qui tiennent compte des nécessités comme les rampes et les ascenseurs. (Google a commencé l’an dernier à recueillir des informations spécifiques auprès des utilisateurs de fauteuils roulants. Toute nouvelle technologie de navigation suscite immédiatement autant de joie que de scepticisme : cela fonctionnera-t-il vraiment ? Cela pourrait-il changer la façon dont ces personnes vivent dans un monde, trop souvent, peu adapté pour leur condition ? Google a tout de même pris soin de mentionner une clause de non-responsabilité : « Faites attention – les indications accessibles en fauteuil roulant ne reflètent…

Lire la suite

Des rançongiciels, (ransomware en anglais), est un logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles. aux botnets,(de l’anglais, contraction de «robot» et «réseau») est un réseau de bots informatiques, des programmes connectés à Internet qui communiquent avec d’autres programmes similaires pour l’exécution de certaines tâches. Les logiciels malveillants prennent des formes apparemment infinies et prolifèrent sans cesse. Les humains qui défendraient nos ordinateurs sont en train de se noyer face à l’assaut, alors ils se tournent vers l’IA pour obtenir de l’aide. Il n’y a qu’un seul problème : les outils d’apprentissage machine ont besoin de beaucoup de données. C’est parfait pour des tâches comme la vision par ordinateur ou le traitement du langage naturel, où de grands ensembles de données de source ouverte sont disponibles pour enseigner aux algorithmes à quoi ressemble un chat, par exemple, ou comment les mots sont liés les uns aux autres. Dans le monde des…

Lire la suite

8/8
%d blogueurs aiment cette page :