En médecine traditionnelle chinoise (MTC), les émotions sont considérées comme la cause principale des maladies internes. Lorsqu’il y a un stress prolongé ou une surabondance de joie, de colère, de chagrin ou de peur, des blessures graves peuvent survenir à nos organes internes, ce qui indique clairement que l’équilibre de nos émotions est l’une des clés d’une santé optimale.

Depuis que j’ai commencé l’acupuncture, je m’intéresse évidemment de plus en plus au fonctionnement de cette médecine complètement différente de la nôtre.

Si bien que je la trouve miraculeuse quand une séance m’a transformée et fait du bien, tout comme je réagis « à l’occidentale » quand une séance m’a bouleversée et mise dans un état presque pire qu’avant.

Au final, il m’est apparu à quel point mes émotions et mes mauvaises habitudes ont « amplifié » les mauvaises sensations que j’ai ressenti. Pourquoi ?

Car en faisant circuler l’énergie là où il devait y avoir un manque, nécessairement il y a une réaction : en équilibrant les organes, évacuer le trop m’a fait du bien mais a eu des répercussions physiques. De même qu’en refaisant circuler l’énergie là où elle était absente, ma réaction physique a joué sur mes émotions.

Alors oui je crois qu’on peut être en bonne, sinon en meilleure santé, en apprenant davantage à s’écouter.

Le lien entre les émotions et la santé

Dans La cosmologie de la médecine chinoise: Les cinq cycles et les six souffles – selon les Sept Grands Traités du Suwen du Huangdi neijing (Le livre des questions simples), il est dit : « Les cinq yin-organes du corps humain produisent cinq sortes de qi essentiels, qui apportent la joie, la colère, le chagrin, l’inquiétude et la peur« . La MTC croit également que certains organes sont liés à des activités émotionnelles, c’est-à-dire que :

  • le cœur est lié à la joie
  • le foie à la colère
  • la rate (qui se dit Spleen en anglais) à la pensée, à la rêverie
  • les poumons à l’anxiété
  • les reins à la peur.

Les émotions sont considérées comme les principales causes internes de la maladie dans la MTC. L’activité émotionnelle est considérée comme une réponse physiologique interne normale aux stimuli de l’environnement externe. Dans des limites normales, les émotions ne provoquent aucune maladie ou faiblesse dans le corps. Cependant, lorsque les émotions deviennent si puissantes qu’elles deviennent incontrôlables et submergent ou possèdent une personne, elles peuvent causer des blessures graves aux organes internes et ouvrir la porte à la maladie.

Les émotions sont considérées comme les principales causes internes de la maladie dans la MTC.

Ce n’est pas tant l’intensité que la durée prolongée ou une émotion extrême qui cause des dommages.

Alors que les médecins occidentaux ont tendance à mettre l’accent sur les aspects psychologiques des affections psychosomatiques, les dommages pathologiques aux organes internes sont bien réels et constituent la principale préoccupation du praticien de la MTC.

Équilibrer nos énergies Yin et Yang.

L’excès d’activité émotionnelle provoque de graves déséquilibres énergétiques yin-yang, des aberrations sauvages dans le flux sanguin, des blocages du qi (énergie vitale) dans les méridiens et une altération des fonctions des organes vitaux. Une fois que les dommages physiques ont commencé, il est insuffisant d’éliminer l’émotion offensante pour définir un remède ; le stress émotionnel prolongé exigera également une action physique.

Les émotions représentent différentes réactions humaines à certains stimuli et ne causent pas de maladie dans des conditions normales.

Les caractéristiques pathogènes des sept émotions :

  • Diminution directe du Qi de l’organe (énergie vitale)
  • Affectant les fonctions de l’organe qi (énergie vitale)
  • Détérioration des effets de l’instabilité émotionnelle

Les sept émotions de la MTC sont :

  • Joie
  • Colère
  • Anxiété
  • Rêverie
  • Le deuil
  • La crainte
  • La peur

喜 Joie

« Quand on est excessivement joyeux, l’esprit se disperse et ne peut plus être stocké », déclare le Lingshu (L’Axe vital). Cependant, dans la MTC, la joie fait référence à un état d’agitation ou de surexcitation, plutôt qu’à la notion plus passive de satisfaction profonde. L’organe le plus touché est le cœur. La surstimulation peut entraîner des problèmes de feu cardiaque liés à des symptômes tels que l’agitation, l’insomnie et les palpitations.

怒 Colère

La colère, telle que décrite par la MTC, couvre toute la gamme des émotions associées, y compris le ressentiment, l’irritabilité et la frustration. Un excès de sang riche rend une personne sujette à la colère. La colère affectera donc le foie, entraînant la stagnation du foie qi (énergie vitale). Cela peut entraîner une augmentation de l’énergie du foie jusqu’à la tête, ce qui entraîne des maux de tête, des étourdissements et d’autres symptômes. À long terme, elle peut entraîner une tension artérielle élevée et causer des problèmes d’estomac et de rate. Il est communément observé que les personnes au sang chaud et au visage rougissant sont plus enclines que d’autres à des accès de rage à la moindre provocation.

憂 Anxiété

« Quand on ressent de l’anxiété, le qi (énergie vitale) est bloqué et ne bouge pas. » L’anxiété touche les poumons, qui contrôlent le qi (énergie vitale) par la respiration. Les symptômes courants de l’anxiété extrême sont la rétention du souffle, une respiration superficielle et irrégulière. Le manque de souffle pendant les périodes d’anxiété est commun à tous. L’anxiété blesse également l’organe couplé des poumons, le gros intestin. Par exemple, les personnes trop anxieuses sont sujettes à la colite ulcéreuse.

思 Pensée, rêveries

Dans la MTC, le calme ou la concentration est considérée comme le résultat d’une trop grande réflexion ou d’une stimulation mentale et intellectuelle excessive. Toute activité qui implique beaucoup d’effort mental risque de provoquer un manque d’harmonie. L’organe le plus directement à risque est la rate. Ceci peut conduire à une déficience du qi de la rate (énergie vitale), causant à son tour des soucis et entraînant de la fatigue, de la léthargie et une incapacité à se concentrer.

悲 Deuil

Les poumons sont plus directement impliqués dans cette émotion. Une expression normale et saine du chagrin peut s’exprimer par des sanglotements qui trouvent leur origine dans les profondeurs des poumons – respirations profondes et l’expulsion de l’air avec les sanglots. Cependant, le deuil qui reste non résolu et devient chronique peut créer un manque d’harmonie dans les poumons, affaiblissant le qi pulmonaire (énergie vitale). Cela peut à son tour interférer avec la fonction pulmonaire de faire circuler le qi (énergie vitale) autour du corps.

 

恐 Peur

La peur est une émotion humaine normale et adaptative. Mais lorsqu’elle devient chronique et que la cause perçue de la peur ne peut être traitée directement, cela risque d’entraîner un manque d’harmonie. Les organes les plus à risque sont les reins. Dans les cas de peur extrême, la capacité du rein à retenir le qi (énergie vitale) peut être altérée, ce qui conduit à une miction involontaire. Cela peut être un problème particulier chez les enfants.

驚 L’angoisse

L’angoisse est une autre émotion qui n’est pas spécifiquement liée à un seul organe. Elle se distingue de la peur par sa nature soudaine et inattendue. La peur affecte principalement le cœur, surtout dans les stades initiaux, mais si elle persiste pendant un certain temps, elle devient une peur consciente et se déplace vers les reins.

Sans doute qu’en réfléchissant à ses propres « symptômes », on parvient à faire le lien entre ce qui se voit et quel organe est impacté.

La « naissance et la vie » d’une émotion » est définie ainsi :

Publicités

3 commentaires »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.