À l’aide de modèles de coupe artistiques traditionnels, un chercheur a conçu des pansements médicaux qui sont mieux ajustés et plus adhésifs.

Alors que les soins de santé progressent dans le monde entier, les citoyens voient les avantages d’une technologie innovante sur les méthodes traditionnelles.

Nous avons déjà vu comment la technologie a facilité la communication entre les médecins et les patients. Le dispositif de traduction portable, créé par les laboratoires Fujitsu, a révolutionné les relations médecin-patient. L’appareil facilite la communication et réduit le risque que des informations se perdent dans la traduction. De plus, étant portable, l’appareil est idéal pour les personnes qui ont souvent les mains prises, notamment les professionnels de la santé.

La technologie a également mis le diagnostic entre les mains du public, avec l’App Migraine Buddy. L’application mobile est capable de prédire une migraine à venir grâce à son analyse des facteurs externes et internes.

En fait, les chercheurs du MIT se sont inspirés du passé pour trouver une solution à des bandages qui ne tiennent pas la route. Combinant l’art asiatique traditionnel et la technologie moderne, ils ont inventé un bandage plus adhésif et mieux adapté. Le bandage est parfaitement adapté aux articulations telles que les coudes et les genoux.

Le design du bandage a été inspiré par le kirigami origami, l’art de découper des motifs complexes en papier. Il s’avère que ces motifs de coupe servent très bien lorsqu’ils sont appliqués sur un bandage. Les coupes permettent aux fentes les plus centrales de s’ouvrir et de se fermer au fur et à mesure que l’articulation se plie. Pendant ce temps, les coupes extérieures restent fermées et collent fermement à la peau. Cela aide le pansement à mieux s’ajuster lorsqu’une articulation se plie et bouge. Les coupures aident aussi à la préhension du bandage. Comme les coupures intérieures s’ouvrent, elles soulagent la tension, empêchant le bandage de se détacher de la peau.

Ruike Zhao, chercheur postdoctoral au département de génie mécanique du MIT, a dirigé l’équipe qui a conçu cette conception. Elle résume ici leurs conclusions : « Dans la plupart des cas, les gens font des coupes dans une structure pour la rendre extensible, mais nous sommes le premier groupe à découvrir, avec une étude systématique du mécanisme, qu’une conception kirigami peut améliorer l’adhérence d’un matériau.

Il est fascinant de voir comment de tels arts anciens peuvent détenir la clé de nos inventions et développements futurs.

Comment un mélange de l’ancien et du nouveau pourrait-il mener à des découvertes uniques ? Nous avons déjà vu que les coupes de style kirigami dans d’autres nouveaux designs, en l’occurence le textile pour les vêtements pour enfants à mesure qu’ils grandissent.

Dans cette édition, on a également une présentation de l’application de l’hydrogel, comme pansement réactif, un matériau d’avenir.

Website: meche.mit.edu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.