On n’affuble certaines personnes qu’on croise inévitablement dans sa vie de ces noms pseudo-scientifiques de sociopathes et de pervers narcissiques. On ne reconnaît leur méthode d’anéantissement moral qu’une fois qu’on en a été victime ou témoin de près. En vérité : ce sont des personnes égoïstes, mégalomanes, qui ont pour addiction de rabaisser autrui pour avoir le sentiment personnel d’être moins minable. Car à défaut d’être des personnes bien dans leur tête et dans leur peau, elles sont sans cesse en miroir vis à vis des autres et de la société. Par principe de précaution, elles adoptent une attitude de confiance en elles et de supériorité pour attirer les autres. Une fois dans la toile, vous êtes alors leur jouet car ces personnes ne s’entourent que de victimes pour passer leur profond complexe et leur haine d’eux-mêmes.

Ces gens sont obsédés par le contrôle, ils veulent être aimés et admirés de tous et sont prêts à tout pour véhiculer cette image, de manipuler leur tendre entourage pour avoir ce reflet d’eux-mêmes. L’implication émotionnelle, cependant, est quasi nulle en vérité, et cela pourrait être un premier signe d’alerte.

En vérité, tout le monde peut croiser ce type de personnalité, certaines personnes sont magnétiquement attirées par elles, tandis que les autres vont les fuir. Le mieux reste de les ignorer, de les regarder croire qu’ils conduisent le scénario de leur film mesquin.

La plupart des sociopathes sont très intelligents, et dosent à merveille leur attitude pour toujours être en position de force. Pour ceux et celles qui subissent encore, voici les signatures de ces individus.

Définition : « La sociopathie est considérée comme un trouble de la personnalité dont le critère principal d’identification est la capacité limitée, pour les personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l’égard d’autrui qu’à leur propre égard. »

1. Ils agitent la carotte

Les narcissiques et les sociopathes sont maîtres dans l’art de caresser l’ego de leur victime quand cela leur convient. Ils savent très bien comment simuler l’avenir pour répondre à leurs propres besoins, juste en anticipant : extrêmes dans leurs marques d’attention et d’amour, ils obtiennent la palme de l’acteur de cinéma. Ainsi, ils s’assurent que vous avez toujours quelque chose à attendre, à imaginer, à espérer, plutôt que de tenir leurs promesses ou d’aller jusqu’au bout de ce qu’ils vous ont dit qu’ils feraient.

Ils agitent la carotte devant l’âne pour le faire marcher, en vous incitant à vous rapprocher, à vous investir pour eux et à répondre à leurs besoins tout en négligeant les vôtres. Ils pourraient exprimer leur enthousiasme à l’idée de construire un jour un avenir avec vous. Ils peuvent insinuer qu’ils vont vous aider à atteindre un de vos grands objectifs ou vous garantir de vous faciliter la réalisation d’un rêve de toute une vie. Quelles que soient leurs promesses, ce n’est qu’une toile de mensonges pour vous piéger dans leur monde toxique et tordu. Car pendant que vous vous investissez pour eux, ils sont occupés à faire la même chose avec d’autres victimes pour étendre leur pouvoir.

2. Ils identifient ce que vous désirez le plus profondément, vous le refusent ou le donnent à quelqu’un d’autre

Ceux qui se situent au plus haut dans le spectre de la perversion narcissique et plus près de la psychopathie trouvent un grand plaisir à manipuler les autres et à leur causer de la douleur. Le plus insoupçonnable et le plus sadique des narcissiques aime découvrir ce que vous voulez et prétend qu’il peut vous le donner. Puis, au moment où vous vous y attendrez le moins, ils refuseront tout ce qu’ils ont promis et le donneront à quelqu’un d’autre (et vous aurez une place au premier rang pour un crash contre le mur de la réalité).

C’est peut-être la promesse d’officialiser une relation, d’un mariage, d’avoir des enfants, d’un avenir ensemble ou même quelque chose d’aussi simple qu’une photo ensemble ou d’un statut de relation auprès d’un cercle d’amis. Quoi qu’il en soit, une fois qu’ils découvrent ce que vous voulez, ils l’utilisent comme appât pour vous accrocher et vous couler. Ils sont en même extrêmement joyeux lorsqu’ils vous triangulent avec la personne qu’ils traitent favorablement. Ils aiment montrer qu’ils ont donné ce que vous avez toujours voulu à une autre victime sans méfiance. Le pire des narcissiques, s’il se retrouve coincé, va prétendre de manière très convaincante qu’il était sincère « au début » mais que « par votre faute », il s’est mis à douter, ou encore que des circonstances extérieures font « qu’il faut encore patienter ». Mais retenez qu’une triangulaire où l’intéressé est le point « commun » reste un excellent indice pour s’en méfier.

3. Ils utilisent un langage émotionnel, même s’ils sont sans émotion

La recherche a montré que les psychopathes ont tendance à utiliser un langage plus émotionnel que leurs pairs pour manipuler leurs cibles. C’est leur façon d’essayer de paraître plus « humain ». Les narcissiques et les sociopathes vous diront qu’ils aiment passer du temps avec vous (tout en vous ignorant et en vous négligeant quand ils le font). Ils professeront la passion qu’ils ressentent en votre présence (tout en cultivant un caractère étrange, froid et mystérieux). Ils pleureront des larmes de crocodile sur le fait que vous leur manquez (une fois que vous avez fuit en général) et qu’ils aimeraient être l’homme ou la femme pour vous.

Et ils vous « ré-utiliseront » et vous « ré-idéaliseront » comme une marchandise de ravitaillement pour leur narcissisme, une fois qu’ils verront que vous avez quelque chose de valeur dont ils ont besoin.

« Les chercheurs ont découvert que les psychopathes parlent plus et utilisent plus de mots émotionnels pour tenter d’attirer l’attention et l’admiration. Les psychopathes sont vraiment très doués pour dire la bonne chose au bon moment. Ils savent comment jouer sur les émotions des autres et ce sont des maîtres manipulateurs….[mais] leur langage manque de dimension émotionnelle. Pour les psychopathes, dire « Je t’aime » ne suscite pas plus d’émotion que de dire « Passe-moi le lait, s’il te plaît ». Ils peuvent sans vergogne faire le perroquet et répéter ce qu’ils ont entendu dire par d’autres personnes, mais leurs expressions faciales ne correspondent pas à leurs mots. Leur capacité à verbaliser les sentiments est très probablement un comportement appris, par opposition à une véritable expérience émotionnelle.

4. Ils créent des scénarios imaginaires à partir de rien pour vous faire des reproches et vous culpabiliser

Un sociopathe est un menteur pathologique – quelqu’un qui ment pour le plaisir. Les sociopathes s’amusent et se divertissent en demandant à leurs victimes de se défendre contre des accusations sans fondement. L’accusateur va pousser l’autre à bout, va s’agiter, et gaspiller son énergie à essayer de s’expliquer plutôt que de simplement énoncer les faits et de rester ferme dans son propos et sa position.

« Un autre piliers est la malhonnêteté. Mentir pour le plaisir de mentir. Mentir juste pour voir si vous pouvez tromper les gens. Et parfois en racontant de plus gros mensonges pour obtenir des effets plus importants. L’autre chose qu’il faut souligner, c’est que les sociopathes sont souvent extrêmement charmants. Ce sont des gens qui sont meilleurs que vous et moi : ils sont charmants, attirants et très charismatiques. »

Accuser quelqu’un de quelque chose qu’il n’a pas fait – tout en conservant toutes les preuves rationnelles de cela – est un jeu amusant dans lequel les sociopathes se régalent, en particulier envers ceux dont ils sont pathologiquement jaloux. Ils aiment créer des scénarios à partir de rien et prétendre que leur victime en a été l’instigatrice – et les réactions de leur victime les aident également dans leur campagne de diffamation éventuelle.

5. Ils donnent l’impression que leur strict minimum est un effort maximum – et vous punissent pour avoir demandé plus que leurs miettes (et là je sens que vous voyez parfaitement de quoi je parle si vous êtes arrivés jusqu’ici dans la lecture)

Les personnes toxiques aiment culpabiliser et faire honte à leurs cibles en leur faisant croire qu’elles en demandent beaucoup trop alors qu’en réalité, elles demandent la même décence, le même respect et la même considération que le sociopathe a donné à d’autres victimes qu’elles idéalisent. Car c’est tout le croustillant de la situation : le sociopathe laisse croire qu’il donne ce qu’il a promis qu’il vous donnerait à d’autres.

Vous avez peut-être imploré et supplié le narcissique ou le sociopathe de votre vie de faire quelque chose d’assez modeste, et une fois qu’il a eu fait cette chose (avec un enthousiasme tiède), il agit comme s’il vous avait soulever des montagnes pour vous. Ces personnes-là « n’ont tout simplement pas le temps » d’écouter vos « revendications » (apparemment, demander que vos droits humains fondamentaux, l’équité et l’égalité soient respectés est trop exigeant), mais vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer qu’elles graviront des montagnes pour de parfaits inconnus qu’elles essaient d’impressionner. Socialement, les sociopathes se révèlent comme vous rêveriez qu’ils soient dans l’intimité avec vous. Ne prenez pas cette tactique personnellement : c’est une façon de vous diminuer tout en rassemblant de nouveaux membres précieux à leur harem. Il n’est pas rare non plus que pour amadouer de nouvelles victimes, il ou elle prétend qu’il est « autiste » ou avoir le très trendy « syndrome Asperger » (l’autiste sans déficience intellectuelle), il va mimer l’introspection sur lui-même mais prétendre qu’il a été principalement victime…

Un autre indice qui se marie bien au comportement sociopathe c’est l’état dépressif ou borderline, mais on peut tomber sur des individus remarquablement pragmatiques aussi.

Au final, dans tout type de relation avec un narcissique ou un sociopathe, rappelez-vous : leur comportement abusif, toxique et manipulateur est le problème – pas vous. Les gens normaux et en bonne santé ne font pas délibérément du mal aux autres ou ne les manipulent pas. Pour rester sain d’esprit, vous devez chercher un soutien extérieur et une validation pour échapper à l’inévitable érosion de la réalité dans laquelle ce cauchemar vous conduit.

Et qu’importe qui est cette personne, même s’il est douloureux d’accepter que c’est un parent, un amant ou une personne que vous admiriez profondément : jamais vous ne devez considérez comme normal, ou « mérité » une relation toxique qui vous éteint et vous réduit.

Laisser un commentaire