Parce que mon acupuncteuse me l’a dit, je suis allée chercher de l’orge à l’épicerie asiatique dans le 18ème (pour être certaine de ne pas payer une fortune au Naturalia), me recommandant fortement d’en consommer très souvent.

Vu les bienfaits que produit l’acupuncture sur moi, je m’intéresse de plus en plus à l’approche santé de la médecine chinoise : et je confirme, l’orge est magique ! Aussi humble que cette céréale puisse paraître et vu le peu de recettes qu’on trouve, j’en ai un kilo au frais, préalablement cuit (car il faut quand même le laisser tremper 12h dans l’eau, avant de le cuire 45 minutes…).

L’orge est une céréale importante, que l’on retrouve couramment dans le pain, les boissons et les différentes cuisines de toutes les cultures.
C’est l’une des premières céréales cultivées de l’histoire et elle reste l’une des céréales les plus consommées dans le monde, bien que je doute que si j’interroge mon quartier je rencontre qui que ce soit qui en consomme vraiment… Personnellement je n’en avais jamais acheté, et on en trouve difficilement.

Les grains entiers sont de véritables sources de fibres alimentaires, de vitamines et de minéraux qui ne se trouvent pas dans les grains raffinés ou « enrichis ». Le raffinage des grains enlève le son, le germe et la plupart de leurs fibres et nutriments.

Donc pour trouver des grains entiers plutôt que des grains transformés mérite un pélerinage chez Tang Frères pour en trouver à un bon prix. L’orge peut aider à réduire le risque d’obésité, de diabète, de maladies cardiaques, de cancer et d’autres problèmes de santé chroniques, c’est même excellent pour la peau et la digestion.

  • La consommation d’orge a des avantages pour le cœur, la tension artérielle et les os.
  • L’orge peut être utile pour maintenir un poids santé.
  • L’orge fournit un pourcentage élevé des besoins quotidiens d’une personne en manganèse et en sélénium, ainsi qu’en acides aminés (il en contient 8 essentiels)
  • Et grâce à la polyvalence de l’orge, il est facile à incorporer dans les repas.

Bénéfices de l’orge 

L’orge contient des nutriments importants qui peuvent offrir une gamme d’avantages pour la santé insoupçonnables.

1) Tension artérielle

Le maintien d’un faible apport en sodium est essentiel pour abaisser la tension artérielle, mais l’augmentation de l‘apport en potassium peut être tout aussi importante.

La recommandation quotidienne de 4 700 milligrammes.

De plus, on a constaté que le potassium, le calcium et le magnésium, qui sont tous présents dans l’orge, diminuent naturellement la tension artérielle.

2) La santé des os

Le fer, le phosphore, le calcium, le magnésium, le manganèse et le zinc de l’orge contribuent tous à la formation et au maintien de la structure et de la solidité des os.

Un équilibre prudent entre le phosphate et le calcium est nécessaire pour une minéralisation osseuse adéquate. Consommer trop de phosphore avec trop peu de calcium peut entraîner une perte osseuse.

La formation des os nécessite du manganèse minéral ; le fer et le zinc jouent également un rôle important dans la production et la maturation du collagène.

3) La santé cardiaque

Les fibres de l’orge, le potassium, le folate et la vitamine B6, ainsi que l’absence de cholestérol, favorisent la santé du cœur. L’orge est une excellente source de fibres, ce qui aide à réduire la quantité totale de cholestérol dans le sang, diminuant ainsi le risque de maladie cardiaque.

En 2007, les chercheurs ont découvert que la consommation d’orge réduisait considérablement le cholestérol sérique et les graisses viscérales, deux marqueurs du risque cardiovasculaire.

La fibre de bêta-glucane présente dans l’orge abaisse le LDL ( » mauvais  » cholestérol) en se liant aux acides biliaires et en les éliminant de l’organisme par excrétion. Un apport de 3 grammes de bêta-glucanes par jour peut abaisser le taux de cholestérol sanguin de 5 %.

Dans une étude, ceux qui consommaient 4 069 milligrammes de potassium par jour présentaient un risque de décès par cardiopathie ischémique inférieur de 49 % par rapport à ceux qui consommaient moins de potassium (environ 1 000 milligrammes par jour).

La vitamine B6 et le folate, tous deux présents dans l’orge, empêchent l’accumulation d’un composé connu sous le nom d’homocystéine. Lorsqu’une quantité excessive d’homocystéine s’accumule dans l’organisme, elle peut endommager les vaisseaux sanguins et entraîner des problèmes cardiaques.

4) Le cancer

Le sélénium est un minéral qui n’est pas présent dans la plupart des aliments, mais on peut le trouver dans l’orge. Il joue un rôle dans la fonction des enzymes hépatiques et aide à détoxifier certains composés cancérigènes dans l’organisme.

De plus, le sélénium provenant de sources alimentaires peut aider à prévenir l’inflammation. Il peut réduire le taux de croissance des tumeurs et améliorer la réponse immunitaire à l’infection en stimulant la production de cellules T tueuses.

L’apport en fibres provenant d’aliments d’origine végétale est associé à un risque moindre de cancer colorectal.

5) Inflammation

La choline est un nutriment important et polyvalent de l’orge qui favorise le sommeil, le mouvement musculaire, l’apprentissage et la mémoire.

La choline contribue également au maintien de la structure des membranes cellulaires, à la transmission des impulsions nerveuses, à l’absorption des graisses et à la réduction de l’inflammation chronique.

6) Digestion et régularité

La teneur en fibres de l’orge aide à prévenir la constipation et à promouvoir la régularité pour un tube digestif sain.

7) Gestion du poids et satiété

Un apport adéquat en fibres est généralement reconnu comme un facteur important dans la perte de poids en agissant comme un  » agent gonflant  » dans le système digestif.

Les fibres dans le régime alimentaire aide à augmenter la satiété et à réduire l’appétit, ce qui fait que les gens se sentent plus rassasiés plus longtemps. Cela peut aider à réduire l’apport calorique global.

Nutrition

L’orge se retrouve couramment sous deux formes : l’orge mondé et l’orge perlé. L’orge mondée a subi un traitement minimal pour n’enlever que la coquille extérieure non comestible, laissant le son et le germe intacts. L’orge perlée a été débarrassée de la couche de son et de la coque.

Une tasse d’orge mondé, de 184 grammes (g) contient :

651 calories
22,96 g de protéines
4,23 g de matières grasses
0 g de cholestérol
135 g de glucides
31,8 g de fibres alimentaires
61 milligrammes (mg) de calcium
6,62 mg de fer
1,189 mg de thiamine
0,524 mg de riboflavine
8,471 mg de niacine
0,585 mg de vitamine B6
35 microgrammes (mcg) de folate
245 mg de magnésium
486 mg de phosphore
832 mg de potassium
5,1 mg de zinc

Côté recette, vous trouverez principalement de l’orge pilaf. Personnellement je trouve ça un peu dommage de n’avoir pas trouvé grand-chose.

Je le consomme en wok de légumes, en remplaçant les nouilles par l’orge, je le fais griller au four pour mettre du croustillant sur une salade, ou comme du quinoa, chaud ou froid.

Pour le coup, le monde entier est plus généreux et inventif : allez sur Tastespotting (ma référence pour trouver de belles et bonnes recettes), vous filtrez avec « barley » (orge en anglais) et vous trouvez tout cela : http://www.tastespotting.com/search/barley/1

Une nouvelle version des Arancini par exemple.

Une autre version du Bibimbap.

Une autre version du Risotto.

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.