L’artiste italien Manuel de Rita a.k.a. Peeta transforme les structures statiques en peignant des cubes colorés et des formes cylindriques abstraites qui semblent flotter au-dessus de la surface du mur. Cette technique est dérivée du lettrage 3D classique, et qui continue d’évoluer au fur et à mesure qu’il expérimente sa technique avec des objets réalistes.

« Au début, mes œuvres n’étaient que la réalisation sculpturale des lettres individuelles, à savoir celles de mon propre surnom, Peeta, dit-il dans une déclaration de l’artiste. « Progressivement, la fusion entre le lettrage traditionnel et le style tridimensionnel a donné vie à un type unique de rythme visuel. Aujourd’hui, à travers mes œuvres anamorphiques, je redessine les volumes de tout type de surface, provoquant ainsi avec mes peintures une interruption temporaire de la normalité en altérant la perception des contextes familiers, et donc une compréhension différente des espaces et, par conséquent, de la réalité dans son ensemble ».

Ces explorations à grande échelle de dimensions multiples et d’optiques époustouflantes ont été peintes à travers le monde, notamment à Guangzhou, en Chine, à Barcelone, en Espagne, à Mirano, en Italie, etc. Récemment, l’artiste a terminé une résidence d’artiste au Jardin Orange à Shenzhen, en Chine. Vous pouvez voir d’autres œuvres de Peeta, y compris ses peintures sur toile et objets sculpturaux, sur son site Web et Instagram.

 

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.