Si vous avez déjà été dans une auberge traditionnelle japonaise, vous avez peut-être vu la même chose que le designer et artiste Norihiko Terayama : des récipients et des pots vides qui sont exposés, sans servir à l’usage auquel ils sont destinés. Qu’est-ce que cela signifie quand la seule chose que l’on demande à un pot de fleurs n’est plus tant de contenir un bouquet mais de rester décoratif ? Pour Terayama, cela signifie que la fonction de la forme (et du vide) a été remis en question. Le plus important, c’est qu’il soit simplement là.

Ces vases sont donc conçus pour ne pas servir

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.