Samsung s’est associé à l’agence de création BBDO pour développer un outil de texte prédictif qui aide les utilisateurs à communiquer avec les personnes souffrant de dépression.

Les mots qui peuvent sembler inoffensifs ou encourageants pour la plupart des gens peuvent déclencher une spirale de doute et de haine chez une personne souffrant de dépression. Le texto est particulièrement pesant, car il manque toujours les indices sociaux rassurants de la communication en face à face – comme le ton de la voix, les expressions faciales ou le langage corporel.

Predict to Prevent repère les messages potentiellement nuisibles et suggère sans ambiguïté plus de phrases de soutien avec le même sentiment à partir d’une base de données de plus de 100 000 phrases en anglais et en thaïlandais. Par exemple, « You will be fine » devient « We’ll make it through together ». (ça ira mieux, devient nous allons surmonter ça ensemble).

En reconnaissant ce problème, le projet de Samsung vise à corriger un problème que beaucoup de consommateurs ignorent exister, et à neutraliser les mauvaises communications avant qu’elles ne se produisent et contribuent à accroître la sensibilisation aux troubles mentaux.

On estime que 322 millions de personnes dans le monde sont aux prises avec la dépression (OMS, 2017). Avec de petites interventions quotidiennes comme celles-ci, les marques peuvent démontrer qu’elles tiennent compte de l’expérience de leurs consommateurs et fournissent des outils précieux pour les protéger contre les dommages involontaires.

De son côté Mercedes-Benz s’associe à Thai Health pour créer un système de symboles qui surmonte les barrières linguistiques, afin d’aider les médecins à identifier la douleur et à diagnostiquer les maladies : The Universal Language of Pain.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.