Les chercheurs ont intégré des électrodes sensorielles dans des murs qui peuvent détecter l’activité dans une pièce et créer des surfaces interactives supplémentaires.

Avec quelques applications de peinture conductrice et des appareils électroniques, les murs peuvent devenir des infrastructures intelligentes qui détectent le contact humain et détectent des choses comme les gestes et l’utilisation d’appareils électroménagers.

Des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon et de Disney Research ont découvert qu’ils pouvaient transformer de simples murs en murs intelligents à un coût relativement faible – environ 20 $ le mètre carré – en utilisant des outils et des techniques simples, comme un rouleau à peindre.

Ces nouvelles capacités pourraient permettre aux utilisateurs de placer ou de déplacer des interrupteurs d’éclairage ou d’autres commandes n’importe où sur un mur, ou de contrôler les jeux vidéo à l’aide de gestes. En surveillant l’activité dans la pièce, ce système pourrait ajuster les niveaux de lumière lorsqu’un téléviseur est allumé ou alerter un utilisateur qu’une appareil s’éteint dans une autre pièce.

« Les murs sont généralement la plus grande surface d’une pièce, mais nous n’en faisons pas grand chose d’autre que de séparer les espaces, et peut-être même de tenir des images et des étagères « , a déclaré Chris Harrison, professeur adjoint à l‘Human-Computer Interaction Institute (HCII) de la CMU. »

Alors que l’Internet des objets (iOT) et l’informatique omniprésente deviennent réalité, il est tentant de penser que les murs peuvent devenir des éléments actifs de notre environnement de vie et de travail.

En vérité, je ne saisis pas qu’ils n’aient pas été exploités plus tôt, exception faite de surfaces de projections d’images.

Attention, nos murs vont devenir des pavés tactiles….

www.cs.cmu.edu

 

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.