Publicités

Ce pop-up café utilise les déchets plastiques comme moyen de paiement : le Rubbish Café

Ce pop-up café utilise les déchets plastiques comme moyen de paiement : le Rubbish Café

Le Rubbish Café de Covent Garden, à Londres, a permis aux clients d’échanger leurs déchets plastiques contre de la nourriture. Grâce à cette forme de paiement inhabituelle, le pop-up avait pour but d’identifier le gaspillage des plastiques à usage unique.

Ecover met au défi de repenser la valeur de nos déchets avec le Pop up Rubbish Café.

Le twist ? Vous payez votre nourriture et votre boisson avec un morceau de plastique recyclable, comme des bouteilles, des contenants de soupe, bref tout ce qui est en plastique : vous les apportez.

En échange des déchets plastiques recyclables, les clients du pop-up pouvaient commander des aliments à partir d’un menu sans déchets (l’événement se déroulait les 3 et 4 mai).

Max McMurdo, expert en matière de recyclage et d’éco-conception, a contribué à créer un lieu qui incite les visiteurs à réduire leur utilisation du plastique. Le commerce des plastiques pour l’alimentation a encouragé les clients à repenser l’importance de la durabilité et la valeur des déchets.

En plus de la nourriture, les visiteurs ont également reçu une bouteille de détergent réutilisable fabriquée par Ecover.

Ecover est une société belge qui fabrique des produits de nettoyage. Ils mettent fortement l’accent sur des modes de vie propres qu’ils démontrent tout au long de leur activité.

L’entreprise déclare : « Le Rubbish Café fait partie de notre révolution mondiale propre ». D’ici 2020, Ecover prévoit de n’utiliser que des plastiques recyclables à 100 % pour fabriquer ses produits. De plus, ils visent à tester différents matériaux qui ne reposent pas sur le plastique. Par exemple, ils vont tester des emballages alternatifs bio-sourcés et biodégradables.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :