Publicités

Vous risquez de préférer Firefox à Chrome…

Vous risquez de préférer Firefox à Chrome…

Le coup, un brin alarmiste, de voir toutes les marques avec lesquelles nous sommes liées par nos données personnelles (fournies ou sciemment ou pas) nous balancer un mail RGPD plus ou moins original, nous a forcément fait réfléchir.
Le constat étant cependant qu’on se sent un peu démunis et avec la nette impression qu’il y a très peu de choses qu’on puisse faire pour se protéger contre les grandes entreprises qui nous accaparent notre temps, nos intérêts et accessoirement nos renseignements personnels.

Compte tenu du nombre d’atteintes à la protection des données qui se sont produites au cours de la dernière décennie, et notre non-inquiétude jusque là, il y a de fortes chances que les pirates informatiques malveillants aient accès à nos informations personnelles – et si ce n’est pas le cas, ce n’est qu’une question de temps.

UPDATE. 01/06 : Voici comment Firefox vous INFORME de qu’il est nécessaire de savoir à chaque ouverture de site lors d’une navigation classique sur Internet.

Voyez ce qui est malin de la part de Mozilla quand vous cherchez dans Google :

Même si la quantité de mes données personnelles ne m’a peut-être encore causé aucun tort dans ma vie, je ne veux pas être la victime des oligarques des oligarques omniprésents de l’Internet, car ils continuent de tirer profit des business modèles basés sur la surveillance.

Que doit-on faire alors ? Peut-être opter pour Mozilla Firefox et arrêter d’utiliser Chrome.

Accessoirement, la plupart d’entre nous a Google qui s’occupe des 3/4 de notre activité en ligne : mail, calendrier, outils d’édition, stockage de documents, synchronisation avec quasiment tout, y compris les raccourcis de remplissage des formulaires et des mots de passe, enregistrés par défaut.

Quand avons-nous pris Chrome comme navigateur « par défaut » ? No Idea.

Chrome détient environ 60 % du marché des navigateurs et Firefox n’en possède que 10 %.

Mais pourquoi devrais-je continuer à utiliser le navigateur de Google, qui agit littéralement comme l’unique fenêtre à travers laquelle je fais l’expérience d’une grande partie de l’Internet, alors que ses motivations – apprendre un maximum de choses sur moi pour pouvoir vendre des publicités – ne s’alignent pas vraiment avec les miennes ?

Contrairement à Chrome, Firefox est géré par Mozilla, une organisation à but non lucratif qui milite pour un Internet « sain ». Sa mission est d’aider à construire un Internet open-source accessible à tous – et où la confidentialité et la sécurité sont intégrées.

Contrairement à la politique de confidentialité de Chrome, qui stipule que vos données de navigation sont stockées localement, à moins que vous ne soyez connecté à votre compte Google, ce qui permet au navigateur de renvoyer ces informations à Google. La politique stipule également que Chrome permet aux sites Web de tiers d’accéder à votre adresse IP et à toute information que le site a suivi à l’aide de cookies.

Si vous vous souciez de la protection de la vie privée, vous devriez abandonner le navigateur qui supporte une entreprise utilisant des données pour vendre des publicités et permettant à d’autres entreprises de suivre vos mouvements en ligne en faveur d’une entreprise qui n’utilise pas vos données du tout.

Bien que Mozilla lui-même soit un organisme à but non lucratif, Firefox est développé au sein d’une société appartenant à l’organisme à but non lucratif. Cela permet à Mozilla Corporation de collecter des revenus pour soutenir son développement de Firefox et d’autres services Internet.
Ironiquement, Mozilla soutient ses développeurs en utilisant les revenus de Google, qui paie l’organisation à but non lucratif pour avoir le moteur de recherche Google comme moteur de recherche par défaut de Firefox.
Mozilla a également d’autres accords avec des moteurs de recherche dans le monde entier, comme Baidu en Chine, pour être le moteur de recherche par défaut dans des zones particulières. Mais parce qu’elle s’appuie sur ces accords plutôt que de recueillir des données sur les utilisateurs pour pouvoir vendre des publicités, Mozilla Corporation a un modèle commercial fondamentalement différent de celui de Google.

Les fournisseurs de services Internet paient Mozilla, plutôt que de devoir créer des revenus à partir de sa base d’utilisateurs. Il s’agit davantage d’un modèle d’abonnement que d’un modèle de surveillance, et les utilisateurs ont toujours le choix de changer leur moteur de recherche pour celui qu’ils préfèrent.

Pour Mozilla,  la vie privée et la commodité ne doivent pas nécessairement s’exclure mutuellement.
Au lieu de cela, les concepteurs et les développeurs de Firefox essaient de prendre la meilleure décision au nom de l’utilisateur, tout en penchant toujours vers la vie privée d’abord.

Par exemple, Firefox vous protège contre le fait d’être suivi par les réseaux publicitaires sur les sites Web, ce qui a pour effet secondaire de rendre le chargement des sites plus rapide. « Lorsque vous passez d’un site Web à un autre, les réseaux publicitaires vous suivent essentiellement pour qu’ils puissent voir ce que vous faites et qu’ils puissent vous servir des publicités ciblées « , explique M. Dolanjski, chef de produit pour Firefox, à Fastco. « Firefox est le seul navigateur qui empêche cela. »

La fonction Tracking Protection du navigateur bloque automatiquement une liste de trackers communs en mode de navigation privée et peut être activée pour fonctionner tout le temps, alors que vous avez besoin d’une extension de navigateur tiers spécifique pour faire cela sur Chrome.

L’élément « prêt à l’emploi » de la protection de la vie privée de Firefox est crucial.

Chrome vous donne de nombreux contrôles de confidentialité, mais par défaut pour la plupart d’entre eux est de permettre à Google de recueillir la plus grande quantité possible d’informations sur vous.

Par exemple, Google Chrome donne aux utilisateurs l’option de signifier à chaque site Web sur lesquels vous allez de ne pas vous suivre, mais ce n’est pas automatiquement activé. Firefox offre la même fonction pour ajouter une balise « Ne pas suivre » sur chaque site que vous visitez – mais à la différence : la valeur par défaut était « toujours ».

Beaucoup de ces décisions, tant dans Firefox que dans Focus, sont de se prémunir contre « l’étrange vallée » de la navigation sur Internet – quand les publicités vous suivent sur Internet pendant des semaines. « J’achète un grille-pain, et maintenant j’ai l’impression qu’Internet a décidé que je suis un passionné de grille-pain et je veux entendre parler de grille-pain pour le reste de ma vie « , nous nous le sommes tous dit ! « Ce n’est pas une chose effrayante. Je n’ai pas peur des grille-pain, mais c’est dans une vallée étrange où je me demande quel genre de décisions ils prennent à mon sujet ».

En fin de compte, les concepteurs de Firefox ont la marge de manœuvre nécessaire pour prendre ces décisions en premier lieu parce que les motivations de Mozilla sont fondamentalement différentes de celles de Google.

Mozilla est un organisme à but non lucratif avec une mission, et Google est une société à but lucratif avec un modèle d’affaires basé sur la publicité. Dans une large mesure, le modèle d’affaires de Google repose sur le fait que les utilisateurs abandonnent leurs données, ce qui le rend incompatible avec le type d’Internet que Firefox a pour mission de construire.

On en revient à l’argent : Alors que Firefox et Chrome exécutent finalement le même service, les développeurs des navigateurs ont abordé leur conception d’une manière radicalement différente parce qu’une organisation doit servir un résultat net, et l’autre non.

Cela signifie également que la mission de Firefox est alignée avec ses utilisateurs. Le navigateur est explicitement conçu pour aider les gens (comme moi) à résoudre l’énigme de la commodité par opposition à la protection de la vie privée. « Dans une large mesure, les gens comme nous ont besoin de solutions qui n’auront pas d’impact négatif sur notre commodité. C’est là que la protection de la vie privée est souvent difficile en ligne les gens disent qu’il faut installer ce VPN, faire ceci et cela, et ajouter toutes ces couches de complexité. L’utilisateur moyen ou même l’utilisateur averti qui n’a pas le temps de faire toutes ces choses choisira la commodité plutôt que la confidentialité.

Lorsque le RGPD , la loi sur la protection de la vie privée la plus radicale des dernières années, est entrée en vigueur la semaine dernière, nous avons pu constater la quantité de travail que les entreprises exigeaient des utilisateurs – il suffit de penser à tous ces mails avec option de participation (les opt-ins). Ces mails sont certainement un pas vers la sensibilisation des gens à la protection de la vie privée, mais vous, moi, avons supprimé presque tous ces mails sans les lire…

L’approche de Mozilla est de prendre la meilleure décision pour la vie privée des utilisateurs en premier lieu, sans exiger autant d’efforts de la part des utilisateurs.

Et ‘j’avoue que ça me convient bien, donc j’ai switché !

Publicités

4 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :