Comment fonctionne l’algorithme d’Instagram

Comment comprendre les critères de classement des posts dans nos flux Instagram ?

Mise à part notre observation personnelle, la société Instagram explique lors de ses présentations que notre flux est le résultat de notre interaction avec le contenu et es relations que l’on entretien avec les gens que nous suivons.

Vous remarquerez que vous voyez plus souvent les posts des personnes que vous taggez ou dont vous interagissez avec le contenu par un like ou du commentaire.

Car Instagram s’appuie sur l’apprentissage machine basé sur votre comportement passé pour créer un flux unique pour tout le monde. Même si vous suivez exactement les mêmes comptes que quelqu’un d’autre, vous obtiendrez un flux personnalisé basé sur la façon dont vous interagissez avec ces comptes.

Trois facteurs principaux déterminent ce que vous voyez dans votre flux Instagram :

L’Intérêt :

Instagram prédit que vous portez de l’intérêt à un poste, avec un classement plus élevé pour ce qui compte pour vous, déterminé par le comportement passé sur un contenu similaire et potentiellement via la vision industrielle analysant le contenu réel du poste.

La fraîcheur :

La date à laquelle le poste a été partagé, la priorité étant accordée aux postes en temps réel plutôt qu’à ceux qui datent de plusieurs semaines.

La Relation :

A quel point vous êtes proche de la personne qui l’a partagé, avec un classement plus élevé pour les personnes avec qui vous avez beaucoup interagi dans le passé sur Instagram, par exemple en commentant leurs messages ou en étant taggés ensemble sur des photos.

Au-delà de ces facteurs fondamentaux, trois autres signaux influencent les classements :

La Fréquence :

Combien de fois vous ouvrez Instagram, car il essaiera de vous montrer les meilleurs posts depuis votre dernière visite.

Les followers :

Si vous suivez beaucoup de gens, Instagram choisira parmi un plus grand nombre d’auteurs, de sorte que vous pourriez voir moins de personnes en particulier.

L’Utilisation :

Le temps que vous passez sur Instagram détermine si vous ne voyez que les meilleurs messages pendant les sessions courtes, ou si vous passez plus de temps à parcourir son catalogue.

L’équipe d’Instagram dément toutes théories de conspiration sur le fonctionnement de ses flux d’infos. TechCrunch a interrogé l’équipe d’Instagram qui leur a dit :

  • Instagram n’envisage pas pour l’instant de mettre l’ancien flux chronologique inversé parce qu’il ne veut pas ajouter plus de complexité (les utilisateurs peuvent oublier sur quel flux ils sont réglés), mais l’algorithme reste à l’écoute des utilisateurs qui n’aiment pas l’algorithme.
  • Instagram ne cache pas les messages dans le flux, et vous verrez tout ce qui est posté par tous ceux que vous suivez si vous continuez à faire défiler.
  • Le classement des flux ne favorise pas universellement le format photo ou vidéo, mais les flux des gens sont accordés en fonction du type de contenu avec lequel ils s’engagent, donc si vous ne vous arrêtez jamais pour regarder des vidéos, vous risquez d’en voir moins.
  • Le flux d’Instagram ne favorise pas les utilisateurs qui utilisent les Stories, le Live, ou d’autres fonctionnalités spéciales de l’application.
  • Instagram ne descend pas les utilisateurs qui postent trop fréquemment ou pour d’autres comportements spécifiques, mais il pourrait permuter d’autres contenus entre ceux de quelqu’un d’autre s’ils publient rapidement des posts séparés.
  • Instagram ne donne pas de présence de flux supplémentaire aux comptes personnels ou aux comptes d’entreprise.
  • Le Shadowbanning n’est pas une vraie chose, et Instagram dit qu’il ne cache pas le contenu des gens pour avoir affiché trop de hashtags ou pour avoir pris d’autres mesures.

Instagram affirme que lorsque les gens se sentent en confiance quant au fait que leurs messages atteindront leurs personnes préférées, ils peuvent alors construire de manière fiable une audience publique, et ils verront toujours du bon contenu et donc ils ouvriront l’application plus souvent.

Pourtant, à l’horizon se profile un problème similaire à ce que l’algorithme de Facebook a connu autour de 2015 : la concurrence réduit la portée. Comme un plus grand nombre d’utilisateurs et d’entreprises rejoignent Instagram et publient plus souvent, mais que le temps de navigation reste stable par utilisateur, le message moyen sera noyé et recevra moins de vues. Les gens se plaignent inévitablement qu’Instagram essaie de les forcer à acheter des publicités, mais c’est une conséquence naturelle et inévitable des flux algorithmiques de plus en plus populaires.

Plus Instagram peut désarmer ce problème en poussant la création de contenu supplémentaire dans les Stories et en éduquant les utilisateurs sur le fonctionnement du flux, moins ils se plaignent. Facebook n’est déjà pas cool, alors Instagram doit rester dans nos bonnes grâces.

Techcrunch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.